Zéro déchet : déjà 8 mois de transition

Classé dans : Zéro déchet | 5

J’ai pensé que je pourrais de temps en temps faire des articles récap’ sur la vie ZD. Histoire de marquer notre avancement dans la transition et de partager avec vous nos avancées.
Déjà plus de 8 mois que nous nous sommes lancés dans l’aventure de la transition vers un mode de vie (presque) sans déchet. Et 8 mois après, comment ça se passe ?

• On sort de moins en moins nos poubelles. Nous avons déjà réduit de moitié nos déchets par rapport à il y a un an ! La dernière fois, nous avons tenu 11 semaines sans sortir notre conteneur « tout venant » pour un poids total de 12 kilos de déchets. Petit à petit, on approche de notre premier objectif de 1kg/semaine. Wouhou !
Une nouvelle toute petite poubelle a d’ailleurs fait son apparition dans la cuisine. Par réflexe, j’ai mis un sac poubelle dedans mais dès la prochaine fois, j’arrêterai parce qu’avec ce qu’on y met, on n’a même plus besoin !

IMG-20170505-WA0001
elle est en hauteur parce qu’à terre, bébé lecteur s’en servait comme appui. Ce bébé ne sait même pas ce qu’est une poubelle ! :D

• Comme la famille zéro déchet, on a des sacs pour tout. Et toutes sortes de sacs ! J’ai récupéré tous les totebags du monde accumulés au fil des années et c’est ainsi que le chou-fleur se retrouve dans un sac Félix le chat, les pommes dans un sac Women’Secret et les poireaux dans un sac de la croix-rouge. C’est coloré, ça fait rire et, surtout, c’est ZD !

• On n’achète plus aucun produit ménager ou cosmétique traditionnel. Nous avons désormais nos recettes et astuces pour laver le linge, le sol, la cuisine, la sdb, les wc, la vaisselle, les vitres, …

• Côté cosmétiques, je fais mes propres crèmes et baume pour les lèvres, béni l’huile de coco et utilise dentifrice, shampoing et déo solide. Bouhyah !

• J’ai considérablement réduit les achats vêtements. Pour nous trois, en 8 mois seulement trois paires de chaussures, deux pulls et deux robes.


De nouveaux défis …

Tout le monde vous le dira : une fois que l’on a un orteil dans le zéro déchet, on est cuit … addict ! C’est un mode de vie qui fait beaucoup de bien au moral, on se sent acteur de notre vie, impliqué dans la société. Lorsque je vais à la ferme/à la chèvrerie/à la boucherie/dans une épicerie vrac/chez un petit indépendant pour mon vélo, je fais vivre les gens que je rencontre ! Ils sont passionnés, heureux et peuvent vivre décemment grâce à leur travail. Surtout, je parle à des gens sympathiques, RAYONNANTS !
Petit à petit, nous nous rendons compte que notre mode de vie commence à impressionner d’autres personnes qui sont pourtant elles aussi actives dans le mouvement. Wahou ! Ca me booste encore plus ! J’ai la tête pleine d’idées et l’envie de me lancer dans de nouveaux défis !

Florilège :

- Viser les trois kilos de déchets par mois, puis un kilo, puis … sky is the limit ! :D

- Me déplacer à vélo pour les petites courses

- Ne plus rien acheter d’autre que l’eau pétillante, le lait bébé et les bananes (crush absolu de bébé lecteur) au supermarché. Tout le reste devra être local et/ou en vrac. On commence dès que les dernières réserves seront épuisées mais on est déjà sur le bon chemin.

- Tester les couches lavables avec bébé lecteur lorsqu’on commencera l’apprentissage de la propreté dans quelques mois. Ce n’est pas avec lui qu’on arrêtera les couches jetables mais si le chemin pouvait déjà être entamé, ce serait peut-être plus facile pour le suivant !

- Lancer des « réunions zéro déchet ». Un peu comme des réunions tupperwares mais je n’y vendrais rien :D A la place, je ferais découvrir nos astuces, on essaierait quelques recettes ZD, … je ne sais pas encore tout ce qu’on y ferait ou dirait mais ça me branche beaucoup de partager notre mode de vie avec ceux qui sont tentés mais pensent que ce n’est pas pour eux.

- Ne plus rien offrir de matériel. Et si c’est matériel, privilégier du durable et du « made in Europe » (made in Belgium c’est encore difficile pour beaucoup de choses).

5 Réponses

  1. J’avoue que tu m’épates !
    J’aime beaucoup lire tes articles, même si je ne suis toujours pas convertie au Zéro Déchet (un jour peut-être ?)
    Cela dit, avec 3 poules et 1 lapin, on fait déjà de beaux progrès niveau poubelles ;-) Je regrette juste notre ancien jardin qui était suffisamment grand pour nous permettre le compost.
    Mais j’avoue que je tenterait bien les épiceries vracs, pour voir à quoi ça ressemble et ce qu’on y trouve.
    Reste juste à voir s’il y en a dans la région ;-)

    • Merci mais y a vraiment pas de quoi ♥
      Alors franchement, un compost, ça prend vraiment pas des masses de place … je pense que si tu as la place pour 3 poules et 1 lapin, il devrait pouvoir se glisser dans le jardin ! Et sinon, il y a aussi les lombricomposteur ! (je te laisse chercher sur Google :D )
      Les épiceries vrac manquent encore dans le coin, il faut faire un peu de route pour en trouver (et donc faire de grosses réserves !) mais j’ai bon espoir que ça arrive par chez nous aussi. Si le mouvement grossit, il y en aura d’autres qui seront tentés ! :)

      • Pas besoin de googler pour le lombricomposteur, le nom parle de lui-même et j’ai déjà entendu parler de ce système qui m’a l’air vachement sympa.
        Je vais me renseigner sur le sujet ;-)

  2. Wow, c’est franchement génial tout ce que vous faites !!! Et effectivement, c’est hyper tentant !
    Tu as réussi à trouver dans la région de la vente en vrac ? (on en avait parlé mais j’ai oublié les noms =/)

    • Dans la région, il n’y a encore rien (quelques trucs en vrac chez Biocap mais c’est très très limité). Pour la farine, le sucre, les pâtes etc il faut aller chez Grasp’Hopper à Ottignies mais plusieurs projets sont en cours, je pense que 2018 devrait en voir naître au moins un près de chez nous ! :D

      Et oui, rejoins le mouvement !

Laissez un commentaire