Romans pour ados

Zelda la rouge – Martine Pouchain

Zelda la rouge - M. PouchainSarbacane, 2013 - Prix : 14,90€ ISBN: 978-22-8486-5647-6

Zelda a 16 ans et est en fauteuil roulant depuis qu’un chauffard l’a renversé à l’âge de dix ans. Il lui a bien sûr fallu le temps de se remettre et d’accepter sa nouvelle vie mais aujourd’hui, Zelda a bel et bien tourné la page et croque la vie à pleine dents. Ce qui n’est pas le cas de Julie, sa sœur aînée, qui cherche à retrouver celui qui a condamné sa sœur au fauteuil.

Orphelines, les deux sœurs vivent dans la maison de leur grand-mère qu’elle leur a laissée en héritage. Pour subvenir à leurs besoins, Julie a arrêté ses études et travaille comme aide-soignante dans un home pour personnes âgées. Zelda, elle, se destine à la politique et rêve de changer le monde. Ce monde injuste et difficile où les deux filles doivent batailler pour s’en sortir.

« Comme femme politique ? elle répète interloquée. C’est sérieux ?
– Ben oui. Faut bien que quelqu’un s’y colle, non ? Quelqu’un qui, pour une fois, n’aurait pas juste envie de jouer au monarque. Tu sais ce que dit le dalaï-lama ?
« Si vous vous croyez trop petit pour faire quelque chose, essayez de dormir avec un moustique, et vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir ». Ben, c’est ça ! C’est exactement ça : je veux être un moustique, parce que j’en ai marre que les gens roupillent devant leur télé et leurs jeux vidéo. »

Pour partager les charges de la maison, elles ont déjà pris une colocataire en la personne d’une collègue divorcée de Julie. Mais ce n’est pas assez, les fins de mois sont toujours difficiles et il va bientôt falloir envisager de prendre quelqu’un en plus dans leur foyer. Et pourquoi pas un homme ? Zelda, elle, trouve que ça manque d’homme dans cet environnement de femmes qui ne veulent plus croire à l’amour. Il faut dire qu’il est difficile de croire à la bonté de la gente masculine quand on a eu comme modèle une mère qui changeait de copain toutes les semaines pour n’être de toute façon jamais bien servie.

Zelda et Julie, c’est le jour et la nuit. L’une respire la joie de vivre, l’autre semble vouloir disparaître, se fondre dans le décor. Plutôt que de chercher à s’adapter aux détours que la vie a dû prendre, Julie cherche à survivre, simplement, comme si elle ne s’autorisait pas à vivre et à goûter aux bonheurs qui peuvent se présenter. Car pour cela, l’aînée doit d’abord se libérer du passé qui la hante.

Mon avis

C’est un livre résolument optimiste que nous offre Martine Pouchain, et cela malgré le fait que la vie a maltraité Zelda et Julie plus que de raison. Les deux sœurs ont plus de responsabilité que ne le voudrait leurs âges mais qu’importe, il faut bien avancer. Les adolescents, public cible de ce roman, devraient se retrouver dans la vie de ses deux sœurs même si elle se trouve aux antipodes de la leur car le roman aborde des thèmes qui touchent tout un chacun tel que les premiers émois adolescents, l’envie d’aventures contrebalancée avec les responsabilités à prendre qui ne sont jamais bien loin. Le sourire de Zelda est communicatif tout comme l’amour qu’elle porte à ses proches, amis et voisins. Des rayons de soleil jaillissent de l’écriture de Martine Pouchain pour chasser les nuages gris qui peuvent s’avancer dans le ciel orageux de nos émotions. Un roman à lire et à conseiller aux ados comme à leurs parents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *