Trompe-la-mort – Jean-Michel Guenassia

Classé dans : Romans pour adultes | 4
Trompe-la-mort - Jean-Michel GuenassiaAlbin Michel, 2015 - Prix : 22€ISBN :  978-2226312464
Trompe-la-mort – Jean-Michel Guenassia
Albin Michel, 2015 – Prix : 22€
ISBN : 978-2226312464

Le nouvel héros de Jean-Michel Guenassia s’appelle Tom Larch. Né d’un père anglais et d’une mère indienne, il est déraciné de son pays natal à huit ans lorsque la famille quitte New Delhi pour Londres. Il avait beau être trop blanc pour l’Inde, Tom se sent bien plus indien qu’anglais. Heureusement, la communauté indienne est bien présente dans leur quartier de Greenwich et Tom et sa mère se sentent comme à la maison. Son père, lui, est souvent absent. Il travaille et voyage beaucoup et s’éloigne de plus en plus de sa famille.
A dix-huit ans, Tom s’engage dans les Marines.

« - Ils vont gagner parce qu’ils se fichent de mourir. Nous, nous avons peur de disparaître, nous essayons de nous protéger par tous les moyens et nous accordons à nos vies une valeur incommensurable. Pour eux, c’est une guerre de religion. Leur sacrifice sera un honneur et une gloire pour leur famille, et l’entrée garantie au paradis. »

Ses faits d’armes et sa capacité exceptionnelle de survie lui valent le surnom de Trompe-la-mort. Un documentaire lui est consacré, la célébrité le touche et, Tom ne se sentant pas différent des autres soldats, refuse de surfer sur cette vague.
Pour autant, une nouvelle vie l’attend ; ses dernières blessures de guerre l’empêchent de reprendre du service et il doit se trouver un nouvel emploi. Mais que faire lorsque l’on a toujours été militaire de terrain ?
La réponse pourrait venir de l’Inde où on lui propose une nouvelle mission. Mais comment se passera ce retour au pays après tant d’années ? Tom se refondra-t-il dans la masse ou s’est-il trop occidentalisé pour y retrouver sa place ?

« Je peux mettre en avant la méconnaissance du pays où je suis né, mon arrogance de Blanc, l’illusion que nous, Occidentaux, avons de posséder la meilleure organisation sociale ; en réalité, nous méprisons ceux qui ne raisonnent pas et ne vivent pas comme nous et nous voulons sans cesse les obliger à nous ressembler. »

Jean-Michel Guenassia est un conteur ; la vie de ses personnages se mêlent à l’histoire, la grande, l’universelle. Le Club des incorrigibles optimistes parlait de la guerre froide, de la guerre d’Algérie et des années 1960. Alger était également présent dans La Vie rêvée d’Ernesto G., tout comme tant d’autres villes que l’on traversait au XXe siècle. Dans Trompe-la-mort, Guenassia explore désormais le présent à travers ses guerres de religions, sa mondialisation.

Tom n’est pas épargné par la vie mais sa réputation de Trompe-la-mort est méritée ; les balles semblent ricocher sur sa peau tout comme les épreuves. Et si, parfois, l’enveloppe extérieure est écorchée, son âme reste blindée, comme s’il pouvait tout affronter. Avec toujours une rage – serait-ce elle qui le garde en vie ? – mais également une certaine naïveté qui le rend attachant. Et c’est bien agréable car sans cela, la succession de scène d’action aurait pu vite devenir lassante.

Un très bon roman, dans la lignée deux autres romans de Guenassia que je vous conseille de lire si ce n’est pas déjà fait !

Cette lecture entre dans la catégorie « un roman dont le titre ne comporte qu’un seul mot » de mon 2015 reading challenge.

4 Réponses

  1. Je n’ai lu que Le club…de cet auteur. J’avais lu un avis plutôt mitigé sur celui-ci.
    Je ne le lirai que si l’occasion se présente.

  2. J’ai pas du tout aimé moi.
    Enfin, pas du tout, pas du tout… Je l’ai quand même lu en entier !
    Mais je ne le conseille pas (conseillais pas) aux clients. J’ai trouvé le personnage puant, imbu de lui même… Et les phrases bancales avec beaucoup de longueur.
    Bref, Guenassia nous avait habitués à bien meilleur !

    • Imbu de lui-même, peut-être pas… enfin, ce n’est pas comme ça que je l’ai pris. Ce qui m’a beaucoup marqué, c’est sa “maladresse” d’occidental. Mais je suis d’accord qu’on n’est pas au niveau du Club ;-)

Laissez un commentaire