Travailler avec le sketchnoting – Audrey Akoun, Philippe Boukobza, Isabelle Pailleau

Classé dans : Documentaires pour adultes | 0

9782212565997_h430

Le sketchnoting, c’est le truc fort à la mode en ce moment avec le mind mapping. Ce petit monde appartient à la pensée visuelle, un truc qui marche absolument bien avec moi qui ne suis absolument pas douée pour apprendre “par coeur” et qui doit souvent faire appel à ma mémoire visuel, surtout dans mon métier.

 

2

“Je cherche un livre … j’ai plus le titre … mais le bouquin est bleu et y a un vélo dessus …” <= ça, c’est tous les jours si vous êtes bibliothécaire et libraire.

Plus sérieusement, j’ai toujours révisé en mettant mes cours en forme visuellement parlant (et en les chantant aussi mais c’est une autre histoire), j’étais donc déjà fort acquise à la cause lorsque les éditions Eyrolles m’ont gentiment proposé de regarder dans leur catalogue si un titre m’intéressait. J’ai donc lu, testé les petits dessins, les puces, les étoiles, tous les machins que vous pourriez dessiner sur votre feuille pour clarifier mes pensées.

 

Ce que j’en ai pensé ?

C’est plutôt pas mal. C’est le genre d’ouvrages où l’on vous présente une foule d’idées et où vous piochez comme bon vous semble ce qui vous inspire.

Personnellement, je trouve que si on multiplie les dessins et les systèmes de “séparations”, on se retrouve vite face à quelque chose de beau, ok, mais de plus confus. Mais vu qu’il y a autant de méthodes de travail qu’il y a d’individus, je comprends très bien que cela puisse fonctionner pour certains. Pour moi, il faut toujours que ce soit le plus épuré possible, tant au niveau des mots que des dessins. Ne vraiment garder que l’essentiel.

 

Et comme on ne parle bien du sketchntoing qu’avec des exemple visuels, je vous en donne deux. Le premier est tiré du livre :

2

et le second est un exemple personnel, réalisé comme support de notes pour une formation donnée à la bibliothèque avec un collègue :

 

travaille avec le sketchnoting

Laissez un commentaire