Toutes ces choses qui nous échappent – Wendy Wunder

Classé dans : Romans pour ados | 0

toutesces
Hannah et Zoe sont deux meilleures amies qui veillent l’une sur l’autre. Dans leur petite ville du New Jersey, rien n’est jamais folichon. L’économie ne crève pas le plafond, la vie est plan-plan.

Hannah, la narratrice, a grandi entre un père alcoolique et une mère dépressive. Si elle veut s’en sortir, elle ne peut compter que pour elle-même. C’est la raison pour laquelle elle vend des hot-dogs chaque weekend, espérant réunir assez d’argent pour aller à l’université. On peut dire qu’elle doit être adulte avant l’heure ! En plus de sa vie à mener, elle surveille toujours de près Zoe, qui est aussi fantasque qu’énergique.

Les médecins disent que Zoe est bipolaire. Elle, elle ne veut pas entendre ce mot. Qu’importe, ce n’est jamais qu’un terme médical, l’important est de savoir la comprendre et composer avec elle. Car quand Zoe a décidé quelque chose, il est difficile voire impossible de la faire changer d’itinéraire.

Et justement, cette fois-ci, Zoe a décidé de prendre la route. A la suite d’un événement, d’une goutte d’eau en trop, Zoe déclare qu’elles doivent se rendre à New York. Et plus loin encore ! Voilà donc les deux jeunes filles lancées dans un road trip, Zoe à la barre et Hannah essayant de garder les pieds sur terre pour elles deux. Il faut la suivre, il n’y a pas le choix, mais il serait bien de la ramener à la réalité ou, tout du moins, d’arriver à lui faire raconter ce qui a bien pu se passer à cette soirée pour qu’elle en sorte encore plus explosive qu’avant.
Je ne suis pas trop road trip en roman. Au cinéma, j’accroche bien, surtout grâce aux paysages qui défilent, mais en littérature, l’image me manque trop (et mon imagination n’est pas assez forte pour combler les manques). Toutefois, celui de Hannah et Zoe n’est pas comme les autres ! Il est bien plus fou, bien plus original, … et assez littéraire, justement. Il n’y a jamais que dans les romans pour adolescents que j’ai rencontré des jeunes qui ne rencontraient que très peu de difficultés dans leur envie de prendre l’air – mais c’est sans doute lié aux USA aussi, essayez un peu de faire ça en France ou en Belgique …
Je sors confuse de cette lecture. J’ai beaucoup aimé la première partie du roman, avant que les deux amies ne prennent la route, mais j’ai eu bien plus de mal avec leur voyage en voiture et, surtout, avec la fin. Une petite déception, dirons-nous…

Laissez un commentaire