Tout amour est extraterrestre – Susie Morgenstern et Alain Grousset

Classé dans : Romans pour ados | 0

Bonjour les lecteurs !
Le rendez-vous du mercredi jeunesse s’installe doucement et je vous parle aujourd’hui de Tout amour est extraterrestre, un livre de Susie Morgenstern pas tout récent mais que j’ai lu dans le cadre de mon challenge lecture dans la catégorie “un livre avec des extraterrestres”

toutamour
Résumé

Dans la famille de Pauline, il n’y a que des femmes. Quatre générations vivent sous le même toit : arrière-grand-mère, grand-mère, mère et fille. Trois femmes qui clament haut et fort qu’elles n’ont besoin des hommes que pour se reproduire. Une fois leur petite affaire faite, ils peuvent disposer, merci, du balais !

Du balais ? Comment Pauline pourrait-elle sortir les hommes de sa vie qu’ils viennent juste d’y entrer par l’intermédiaire d’Oliver, le garçon dont elle est amoureuse ?

Tout à coup, voilà que les poils de Pauline se mettent à pousser partout et à une vitesse ahurissante. Elle a beau se raser le matin, elle se retrouve toute velue le soir ! Ses “mères” lui apprennent alors une double vérité : son père, qu’elle n’a jamais connu, est un extraterrestre et, comme tous les enfants d’extraterrestre, elle va changer de sexe à la puberté.

 

Ce que j’en ai pensé

Une fille qui devient un garçon dans une famille qui exècre les hommes, c’est une idée de départ très originale. Et le changement de sexe s’opère à l’âge des grands bouleversements hormonaux, qui plus est ! Elle n’a même pas eu le temps d’apprendre à connaître son corps que le voilà tout à coup d’un autre genre !

Le roman est un peu maladroit, trop rapide. Il part dans tous les sens, veut explorer chaque facette de l’histoire alors qu’il ne compte que 150 pages. Tout amour est extraterrestre est la rencontre de deux auteurs, Susie Morgenstern l’ayant écrit avec Alain Grousset, auteur jeunesse de science fiction. Peut-être aurait-il fallu plus de pages pour que leurs deux univers puissent se développer et se mêler ?

Ce n’est pas le meilleur roman de Susie Morgenstern mais il a le mérite d’aborder la sexualité des adolescents sans aucune gêne – dommage qu’il faille y ajouter de la science fiction pour que cela semble si naturel !

 

Laissez un commentaire