Tornade – Jennifer Brown

Classé dans : Romans pour ados | 0

tornade

Jersey à Elisabeth, une petite ville du Midwest, avec sa mère, son beau-père Ronnie et sa demi-soeur Marine. Dans la région, ils sont habitués aux alertes aux tornades. Combien de fois n’est-elle pas descendue à la cave, se mettre à l’abris, combien de fois n’ont-ils pas eu d’exercices pour les préparer à une éventuelle tornade ?

Ce jour-là, comme tant d’autres, il y a une alerte. Jersey n’y prête pas plus attention que d’habitude, elle rentre à la maison et prépare le souper en attendant le retour de sa mère et de sa petite soeur, parties au cours de danse de cette dernière, et de son beau-père, toujours au travail. Lorsqu’un grand bruit survient, comme si un train arrivait à vive allure, Jersey comprend que c’est un peu plus sérieux que d’habitude. Sa mère l’appelle pour lui dire de se mettre à l’abris, elle fonce à la cave, se terre sous le billard et la météo se déchaîne. Le vent arrache, détruit, emporte, … lorsque, enfin, la situation se calme, Jersey réalise qu’elle n’a plus rien. Sa maison est éventrée de toutes parts et elle se retrouve seule au milieu des décombres.

Les premières heures, l’espoir est encore permis. Mais Jersey fini par apprendre que sa mère et sa petite soeur n’ont pas survécu. Ne reste que Ronnie, tout aussi perdu qu’elle. Jersey souhaite plus que tout rester avec lui, dans sa ville, qu’importe s’ils sont perdus, au moins ils le sont ensemble ! Mais Ronnie n’a pas la force et contacte la famille de son père pour qu’il vienne la chercher. Jersey se retrouve alors entourée de gens qu’elle ne connaissait pas jusqu’alors, dont elle n’a rien d’autre commun que la moitié de son patrimoine génétique. Sa famille … sur papier, oui, peut-être. Mais dans les faits, personne ne semble heureux de sa présence.

Mon avis 

Le hasard de mes choix de lecture a fait que j’ai lu Tornade juste avant Les règles d’usage. J’ai donc lu en suivant deux histoires d’adolescentes qui, du jour au lendemain, perdent leurs repères et se retrouvent forcées de déménager. Bien sûr, dans les faits, c’est bien plus compliqué que cela et si les épreuves que Jersey et Wendy traversent ont bien des points communs, elles ont aussi quelques différences notables.

En plus d’avoir perdu sa mère et sa soeur, Jersey a également perdu tous ses biens matériels. Elle n’a désormais plus d’attaches et se laisse balloter où on l’emmène, subissant dans un premier temps la vie que l’on a décidé pour elle. Elle n’a pas la force de lutter et, surtout, elle est toujours sous le choc de ce qu’elle a vécu.

Son sentiment de détresse est palpable, ainsi que sa colère. Jennifer Brown a décidément le tour pour nous faire ressentir les émotions de ses héros (j’avais déjà beaucoup aimé son premier roman “Hate List” ). Je garde son nom en tête comme celui de l’une des auteurs pour adolescents à suivre !

Laissez un commentaire