T’en souviens-tu, mon Anaïs ? – Michel Bussi

Classé dans : Romans pour adultes | 0

Cette année, dans le challenge lecture, il y a la catégorie “recueil de nouvelles” que j’ai fait exprès de mettre pour me “forcer” à en lire parce que j’ai beau aimer les nouvelles, je ne prends jamais le temps d’en découvrir. Nous ne sommes encore qu’en mars mais T’en souviens-tu, mon Anaïs ?,  le recueil de Michel Bussi a déjà été lu par plusieurs personnes et toutes étaient d’accord sur sa qualité. Je ne pouvais donc que le tenter, d’autant que j’avais aimé Nymphéas noirs, le seul Bussi que j’ai lu à ce jour.

Anais
Mon résumé

Quatre nouvelles, quatre longueurs pour quatre ambiances. La nouvelle éponyme se déroule en Normandie, avec un mystère autour d’une vielle maison qui aurait appartenu à une comédienne du 19e siècle, Anaïs Aubert. Une jeune femme vient de l’acheter pour y vivre avec sa petite fille et ouvrir une petite boutique d’art mais elle ressent comme une présence, comme si quelqu’un l’épiait.

Les suivantes sont des histoires de couple qui se retrouve en s’offrant des vacances ou qui voudrait se retrouver maintenant que la retraite est enfin là mais malheureusement pour madame, monsieur s’est trouvé une nouvelle occupation chronophage. Enfin, la dernière se déroule sur une plage de la Réunion lors de la soirée du réveillon. Le lendemain matin, un corps est retrouvé dans l’eau. Mais que s’est-il passé ?

 

Mon avis

Je lis rarement des nouvelles parce qu’il faut toujours trouver le “bon” moment, celui où l’on n’a pas besoin d’un roman pour combler un long trajet ou une longue soirée, celui où on a juste envie de lire un peu, de se poser. D’autant que j’aime lire les nouvelles d’une traite et que, suivant leur longueur, ce n’est pas toujours faisable !

4 nouvelles que j’ai lu en 4 jours. Une préférence pour “L’armoire normande”, la seule qui m’a laissée dans l’inconnue la plus totale jusqu’à la dernière ligne, mais les autres se sont laissées lire sans déplaisir !

Laissez un commentaire