Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une

Classé dans : Romans pour adultes | 3

Bonsoir les lecteurs !
J’ai lu il y a peu (et un peu après tout le monde) un livre qui est passé sur tous les blogs, que l’on a vu dans toutes les librairies : Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une. Beaucoup l’ont lu, beaucoup en ont parlé, j’ai entendu à peu près tout sur le sujet et je ne l’aurais peut-être pas lu si j’avais du l’acheter mais comme j’ai eu l’occasion de l’avoir à prêter, je me suis lancée ! :)

tadeuxiemevie


Mon résumé

Camille, 38 ans, a tout pour être heureuse. Bon ça, c’est un peu à elle d’en juger dirons-nous, mais, selon la société, avec le package “mari-enfant-maison-boulot” le compte est bon. Pourtant, Camille n’est pas vraiment très heureuse. Il y a une petite étincelle qui manque, un petit quelque chose qui dérape. Sa rencontre fortuite avec un “routinologue” va l’aider à y voir plus claire. Aidée de Claude, qui devient son coach personnel et lui donne une liste de petites (et plus grandes choses) à faire, elle va rafraîchir un peu tout ça. Repeindre sa maison, parler avec son fils, son mari, s’occuper un peu plus d’elle, changer de métier, … ça fait beaucoup quand même, non ? Evidemment qu’au final, Camille sera transformée !

Tout se fait plutôt facilement, tant sur les contraintes extérieures que les contraintes de temps ou d’argent. Prendre une journée de libre, là comme ça ? Aucun souci ! Changer de boulot ? Zoupla ! C’est beau la fiction ! :D

Mon avis

Voici non pas un roman mais un livre de développement personnel sous la forme d’un roman. Si vous voulez mon avis (et je suppose que si vous êtes ici, c’est que vous le voulez), Raphaëlle Giordano aurait mieux fait d’en rester aux guides de développement personnel … ah oui mais peut-être que ça se vend mieux sous la bannière “roman feel good”.
Dans “Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une”, il n’y a pas vraiment d’histoire, plutôt une liste de conseils pour sortir de la routine dans laquelle on s’est empêtré et qui ne nous plaît plus vraiment. Quelques personnages, deux-trois situations originales, des conflits à régler, des choses à dire, … et paf ! ça n’a pas fait des chocapics mais un best-seller. C’est dans l’air, tout le monde a envie de vivre mieux, de reprendre le contrôle de sa vie et c’est ce que nous sert Raphaëlle Giordano. Y a qu’à bouger, y a qu’à dire, y a qu’à faire. Des petites choses qui, mises ensemble, donne naissance à une nouvelle vie. Why not, hein ? Mais pour moi, c’est beaucoup trop léger pour donner naissance à un bon roman. Le style de l’auteur, que l’on peut trouver frais et “cool” dans les premières pages, m’a très vite lassée. On sent qu’elle force le trait, qu’elle veut être trop cool justement, usant et abusant des très courtes phrases, n’utilisant jamais qu’un rythme rapide.

Vous l’aurez compris, c’est malheureusement une déception pour moi. Et vous, l’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? :)

3 Réponses

  1. Ah tiens, moi j’ai beaucoup aime le fait que ce soit un roman de developpement personnel. Les livres de DP peuvent parfois etre un peu trop moralisateur a mon gout, donc j’ai bien aime recevoir les conseils de Raphaelle Giordano sous une autre forme :)

  2. Pas tentée le moins du monde. Ce développement personnel qui s’insinue partout, quel calvaire ! ;-)

  3. Amandine R

    Pareil… Influencée par beaucoup de lecteurs autour de moi, mais déçue par la façon dont l’histoire est romancée, les ficelles de développement personnel sont justes mais assez grossièrement tirées. Bref : bof bof, je n’arrive pas a le terminer.

Laissez un commentaire