Say Something – Jennifer Brown

Classé dans : Romans pour ados | 0

Il y a quelques années, j’avais adoré Hate List, roman de Jennifer Brown qui racontait la vie après une tuerie dans une école et, surtout, la vie des proches du tueur en la personne de sa petite amie. Grâce à la fonctionnalité de babelio qui permet de voir les prochaines parutions des auteurs que l’on lit, j’ai pu me procurer Say Something, nouvelle parallèle, dès sa sortie.

saysomethingMon résumé 

David est un taiseux. Il n’a jamais beaucoup parlé, ne compte pas un grand nombre d’amis. Au lycée, il est malheureusement victime de harcèlement parce que son nom de famille, Judy, est un prénom féminin. Il n’en parle pas à ses parents, pas besoin. Quand il veut se plaindre de ses harceleurs, il le fait avec Valerie et Nick qui, eux aussi, ont bien des choses à dire sur ces connards. Ils ont d’ailleurs dressé une liste de la haine où se retrouvent leurs noms. C’est drôle, ça défoule. Même si Nick a tendance a être de plus en plus violent dans ses propos, ces derniers temps. M’enfin, c’est rien, ce ne sont que des mots.

Lorsque Nick passe à l’acte, amenant une arme au lycée, tirant sur des élèves, des profs et finissant par se suicider, tous les regards se tournent vers Valerie, sa petite amie. Comment n’a-t-elle pas pu voir ? Mais non, elle n’a rien vu, elle le promet.
David, par contre, avait vu et entendu des choses louches. Il avait même parfois eu peur. Mais il n’en a jamais parlé et n’en parle toujours pas. Et aujourd’hui, ça le bouffe.

 

Mon avis

C’est un très court roman, on pourrait presque dire une nouvelle. David attend qu’on lui parle, peut-être pourrait-il alors enfin se confier. Mais pas moyen de laisser les mots sortir, il a trop peur qu’on l’accuse de ne pas avoir parlé plus tôt, trop de culpabilité sur les épaules. Il aurait du dire quelque chose, il s’en rend compte tous les jours.

Say something se lit évidement très vite et ne laisse malheureusement qu’une légère impression. Il aurait peut-être été plus judicieux d’alterner les voix dans Hate List ou d’y rajouter la version de David d’une quelconque façon.

Laissez un commentaire