Roméo sans Juliette – Jean-Paul Nozière

Classé dans : Romans pour ados | 1

roméosansjulietteRoméo et Juliette sont voisins depuis toujours et se sont toujours aimés. Enfants, ils étaient très proches, passaient leurs journées ensemble à l’école et leurs soirées l’un chez l’autre. Ils se promettent l’un à l’autre, ils seront les nouveaux Roméo et Juliette, ne se quitteront jamais.

Leurs chemins se sont éloignés à la mort de la maman de Roméo. Son père l’a changé d’école, le passant du public au privé. Chez les curés, au moins, il n’y aura pas de « boucaques » sur les bancs de l’école. Le père Roméo se révèle être de plus en plus raciste ; il renomme sa maison « La petite France », s’est mis à côtoyer des gens qui parlent d’une « aube nouvelle », entraînant Roméo avec lui.
Roméo arrête l’école à 16 ans, fréquente des petites frappes, des skinheads qui s’en prennent aux homosexuels et aux personnes de couleur. Jusqu’où iront ses conneries ?

De l’autre côté de la rue, Juliette garde un œil sur lui tout en s’éloignant de ses fréquentations. Elle, elle ne vit que pour le BAC. Elle buche, lit, se plaît dans les études et rêve de devenir médecin.
C’est une narration à deux voix que nous propose Jean-Paul Nozière. Chacun raconte le passé et le présent. Aujourd’hui, ils ont 18 ans. Roméo sort de six mois en centre fermé pour mineurs. Il est temps de se reprendre mais y arrivera-t-il ? Son cœur est rempli de rancœur, de mettre les erreurs du passé de côté et de se libérer des secrets de famille.

Une chose est sûre lorsque l’on ouvre un Nozière : on sait que l’on sera vite charmé par l’écriture ! Comme toujours, il n’hésite pas à aborder des thèmes importants ; des thèmes que l’on ne rencontre pas forcément souvent dans la littérature pour ados. Roméo sans Juliette parle d’amour entre deux jeunes mais également de racisme extrême, de skinheads, d’homophobie, … on en ressort la tête bouillonnante.
Roméo sans Juliette n’est pas mon Nozière préféré (j’en ai lu tellement !) mais c’est un très bon roman. Envie de découvrir l’auteur ? Je vous le conseille, ainsi que Rien qu’un jour de plus dans la vie d’un pauvre fou.

Une Réponse

  1. ça donne envie!

Laissez un commentaire