Quelqu’un qu’on aime – Séverine Vidal

Classé dans : Romans pour ados | 2

Je vous ai déjà parlé de Séverine Vidal à travers deux de ses romans pour enfants : La drôle d’évasion et Il était deux fois dans l’Ouest. L’auteur cartonne chez le jeune lectorat … et chez les ados ?

qqunquonaimeEh bien, c’est bien parti. Quelqu’un qu’on aime devrait plaire et rencontrer autant de succès que les autres. En tout cas, dans mon coeur, c’est déjà gagné ♥

Gary est atteint de la maladie d’Alzheimer. Avec son médecin, il a identifié les différents stades de la maladie. Pour l’instant, ça va encore, même s’il a déjà des moments d’absence, qu’il ne se souvient pas toujours de tout. Ce dont il se souvient toujours parfaitement, c’est de son amour pour Pat Boone. En 1958, il avait suivi sa tournée avec une bande de potes. Quelle époque ! Ces quelques semaines avaient été extraordinaires, il en parle encore aujourd’hui avec des étoiles plein les yeux.

Pour raviver les souvenirs et, surtout, pour passer quelques semaines à deux, Matt, son petit-fils, a décidé de partir en pèlerinage. A eux deux, ils vont retrouver les lieux de la mémoire et passer quelques semaines que Gary n’oubliera pas. Enfin, on verra …

Sauf que rien ne se passe comme prévu. Juste avant leur départ, l’ex petite amie de Matt lui apprend qu’il est le papa d’une petite fille de dix-huit mois, Amber. Jusqu’ici, elle a toujours réussi à s’en sortir en tant que mère célibataire mais là, elle a vraiment besoin d’argent et le job qu’on lui propose pourrait renflouer ses caisses. Le problème, c’est que pendant qu’elle travaille, elle ne peut pas s’occuper d’Amber. Alors pour la première fois, elle demande de l’aide.

Matt n’est pas fâché. Enfin si, parce qu’il aurait bien aimé le savoir plus tôt, qu’il a déjà perdu dix-huit mois. Pas une seule seconde, il ne refuse à prendre ses responsabilités. S’il faut s’occuper d’Amber, il le fera. Même si cela veut dire qu’elle fera partie du voyage. Un arrière-grand-père Alzheimer, un petit-fils qui tente de maintenir le navire à flots et une petite fille qui pleure après sa maman le soir, voilà une drôle d’équipe.

Sans compter qu’ils seront bien vite rejoint par deux autres camarades de voyage : Luke, un adolescent qui rêve d’un nouveau départ, et Antonia, une jeune femme qui se rend à un entretien d’embauche pour un emploi qu’elle n’est pas vraiment sûre de désirer. Ils se rencontrent à l’aéroport, alors que tous les avions sont cloués au sol par une tempête, et vont prendre la route à bord d’un combi VW.

Les personnages de Séverine Vidal sont tous attachants, chacun à leur manière. Ils n’ont pas tous le même but mais ils semblent s’être mis d’accord pour que ce voyage soit agréable pour tous. S’il y a bien quelques engueulades sur la route, il y a surtout beaucoup de sourires et une bonne dose d’humanité. On ne se connaît pas mais on s’aide, on se parle, on se comprend. Ces cinq-là n’ont rien d’extraordinaire (si l’on considère qu’il est normal de partir sur la route avec des inconnus), ils sont comme vous et moi. Séverine Vidal réussit à dépeindre la vie, ses petits tracas et grands bonheurs, ses angoisses, ses doutes. Quelqu’un qu’on aime ? Moi, je les aime tous les cinq !

Un tout grand merci aux éditions Sarbacane pour l’envoi de ce livre

exprim-menu

2 Réponses

  1. ça a l’air très sympathique :) Je note !

  2. Un joli résumé qui me donne envie… Je vais bientôt l’ajouter à ma PAL ;-)

Laissez un commentaire