Quelles BD pour cet été ?

Quelles BD pour cet été ?

10 juillet 2014 0 Par Laura

Il y a un mois, nous vous parlions des romans  à lire cet été, que vous partiez à la plage, à la montagne ou restiez sur votre terrasse. Il est désormais l’heure de parler des bandes dessinées qui vont faire vos vacances et, croyez-moi, elles alourdiront peut-être considérablement votre sac mais constitueront votre partenaire privilégié de farniente.

Quelles BD pour cet été ? 

bdete

Commençons avec un incontournable de l’été, la trilogie La marche du crabe de Arthur De Pins (qui n’est toutefois pas si vieux que cela, le dernier tome étant sorti il y a seulement deux ans). Les touristes que nous sommes ont pris l’habitude de voir la plage comme seul lieu de détente, ses tonnes de sable n’étant là que pour nous permettre de nous allonger sur notre serviette tout en regardant la mer qui, elle, n’est là que pour nous rafraîchir. Mais sur le sable et dans l’eau, c’est tout un écosystème qui se développe. Arthur De Pins a réussi le pari incroyable de construire une trilogie sur la révolution d’une espèce de petits crabes. Vous n’y croyez pas ? Eh bien vous savez ce que l’on dit : goûte un peu avant de dire que tu n’aimes pas !

Restons dans la thématique de l’été, des vacances et de la farniente au bord de l’eau avec Cet été-là, de Jillian et Maraki Tamaki que je vous ai présenté il y a quelques semaines. L’occasion de se souvenir de la douceur des étés de l’enfance, du passage à l’adolescence et des nombreuses questions qu’il soulève.

Aaah l’été, l’adolescence,… et ses premiers amours, bien sûr ! Combien n’ont pas rêvé de vivre un amour de vacances passionné qui leur fournirait un excellent sujet de conversation à la rentrée ? A l’inverse, l’été peut également être source de rupture – comme toutes les autres saisons, bien sûr. C’est de ce premier amour, et surtout de cette première rupture, dont Max de Radiguès parle dans 520 km et Un été en apnée.

bdete2

Aurélien Ducoudray aborde les mêmes thèmes dans Sixteen Kennedy Express et les transporte dans une petite ville américaine en 1968. Bobby Kennedy vient d’être assassiné et sa dépouille est transportée en train de New York à Washington D.C.. Des centaines de milliers d’américains saluent le passage du train dans leurs villes, tout comme Rob, quatorze ans, fervent fan des Kennedy. Alors que le train arrive, une jeune fille qu’il ne connait ni d’Eve ni d’Adam lui prend la main et l’embrasse. Une rencontre qui va bouleverser son été …

L’été est également propice au dépaysement et celui-ci est garanti avec la dernière bande dessinée de Riad Sattouf, L’Arabe du futur. Dans le premier tome de cette nouvelle trilogie, l’auteur parle de son enfance dans la Libye et la Syrie des dictateurs. L’Arabe du futur est déjà dans le top des ventes et c’est entièrement mérité tant cette BD est autant instructive que drôle. On attend déjà impatiemment la suite des aventures de ce petit Nicolas arabe.

bdete3

Vous n’aimez pas attendre et préférez lire toute une série d’un coup ? Cela tombe bien, le quatrième et dernier tome de Blast, la série de Manu Larcenet, est sorti il y a quelques mois et n’attend plus que vous. Soyons honnêtes, ce n’est pas Blast qui illuminera votre été. Pour éviter un mauvais moral, il vaudra même mieux lire les quatre tomes par jours de beau temps pour que le soleil vous rassure sur la beauté du monde. Car c’est un univers et des personnages très sombres que nous sert Manu Larcenet. Alors certes, il est parfois plus agréable de lire une feel good BD pour se mettre bien pendant ses vacances mais vraiment, je ne peux que vous inciter à profiter de tout ce temps libre pour rattraper ce chef-d’œuvre si vous ne l’avez pas encore lu.

Pendant les vacances, on multiplie les petites et grandes excursions et on atterrit souvent au musée. Et si vous faisiez une sortie au Louvre accompagné d’Etienne Davodeau ? Dans Le chien qui louche, l’auteur suit le parcours atypique d’une œuvre sans prétention que les descendants du peintre rêvent de voir intégrée au sein des prestigieuses collections du musée. Fabien, gardien du musée, réussira-t-il à faire comprendre à la famille de sa bien-aimée qu’elle n’a pas sa place au milieu des Delacroix et autres Géricault ?

bdete4

Cet été marque le début des commémorations de la Grande Guerre. Pourquoi ne pas s’y plonger avec Mauvais genre ? Chloé Cruchaudet emmène son lecteur dans les tranchées aux côtés de Paul, son héros, et aborde un thème encore difficile : les déserteurs. Paul, traumatisé par les tranchées, se mutile pour en sortir. En convalescence auprès de sa belle Louise, il décide de se travestir pour ne pas retourner au front. Mais à quel prix ? A noter que la bande dessinée est inspirée de l’histoire vraie de Paul Grappe et Louise Landy.

Autre histoire vraie qui a inspiré la fiction, celle de Helen Keller, jeune fille sourde et muette, et de sa préceptrice Annie Sullivan qui lui apprit la langue des signes et l’ouvrit au monde extérieur. Merveilleuse histoire d’amitié et leçon de persévérance racontée dans Annie Sullivan et Hellen Keller, de Joseph Lambert, dont j’avais également déjà parlé ici.

Enfin, clôturons ces conseils avec une bande dessinée qui vient de sortir et qui est déjà un coup de cœur : L’effet Durian, de Saulne. Il y est également question d’handicap même si Jade bondirait de s’entendre traitée ainsi. Et pour cause !  Jade est presque aveugle et ce presque fait toute la différence ; c’est lui qui lui permet de voir, ne fut-ce qu’à vision très réduite. A travers le viseur d’un appareil photo, Jade observe le monde qui l’entoure et l’image qui lui est renvoyée. Jamais très loin de sa sœur jumelle, Jade compare sa vision avec celle des autres avec une curiosité insatiable. Une bouffée de fraîcheur et une escapade à Hong Kong puisque c’est là que vivent les deux sœurs.