On est tous faits de molécules – Susin Nielsen

Classé dans : Romans pour ados | 10

onesttous
Ah Susin Nielsen ! Je suis très sentimentale cet auteur, tout d’abord parce que j’avais adoré Le journal malgré lui de Henry K. Larsen mais aussi parce que c’était un des tout premiers billets posté sur ce blog. Susin Nielsen a écrit plusieurs romans pour adolescents mais il aura fallu que On est tous faits de molécules, son dernier soit traduit en français pour que je reparte à sa rencontre – quand on aime trop, on finit par prendre peur.

Le héros de ce nouveau roman est à nouveau un jeune adolescent. Il s’appelle Stewart, a 13 ans et est tout simplement adorable (à mes yeux du moins et si tant est qu’on puisse trouver un adolescent adorable). Stewart s’apprête à vivre un grand bouleversement ; il va emménager avec son père chez Caroline, la petite-amie de celui-ci. Cela pourrait être difficile à vivre mais comme le souligne Stewart, quand on a vu sa mère mourir à petits feux d’un cancer, on a déjà eu son lot de journées difficiles. C’est donc un grand changement, certes, mais qui pourrait être positif – après tout il y gagne une sœur, la fille de Caroline, et ça, il en rêvait depuis longtemps.

Sa « nouvelle sœur », c’est Ashley, ado parfaitement chiante de 14 ans. Elle, elle n’est pas du tout ravie de l’arrivée de ce « monstroïde » dans sa maison. D’autant qu’elle n’a toujours pas digéré le divorce de ses parents et le coming out de son père.
Ashley est tout le contraire de Stewart.Elle se fiche de l’école, n’obtient que des mauvaises notes. Pour elle, le plus important c’est la popularité. Et les garçons ! Son objectif ultime, c’est de sortir avec LE beau mec de l’école.

Le point de vue des deux adolescents est exprimé à travers des chapitres à la narration alternée. Stewart est, comme je l’ai déjà dit, vraiment adorable. Très amical, il est également très premier degré ce qui donne parfois des réflexions très drôles (mais qui peuvent serrer le cœur, attention à son potentiel larmoyant). Ashley, elle, est terriblement autocentrée. Autant Stewart décrit le monde et les sentiments des personnes qui l’entourent, autant Ashley ne parle que d’elle, de ce qu’elle pense, de ce qu’elle ressent. Deux visions très différentes, donc.

Susin Nielsen aborde énormément de thèmes. Parfois du bout du doigt, sans l’air d’y toucher, parfois de manière un peu plus frontale ou plus drôle. C’est ainsi que On est tous faits de molécules parle de famille recomposée, de la maladie et la mort d’un parent mais également d’homosexualité ou de harcèlement, tout en offrant une lecture très agréable, parfois presque légère.
C’est un nouveau coup de cœur pour Susin Nielsen, son écriture et ses personnages. Et Stewart ! ♥

10 Réponses

  1. Ah! J’ai tellement hâte de le lire. Moi aussi, j’adore ce qu’écrit Susin Nielsen…

  2. bonjour Laura,
    ce livre a l’air très prenant, et les personnages bien construits avec toute leur complexité. une belle idée de lecture :)
    je profite de mon message pour une interrogation : depuis fin de semaine dernière, je n’arrive plus à accéder à ton autre blog “aimer les dimanches”, qui me demande une autorisation, ni à ton instagram et ton fil twitter. est-ce quelque chose que tu as souhaité pour mieux t’organiser ?

    • Bonjour Laurence.
      En effet, aimer les dimanches c’est fini. Je consacrerai dorénavant mon temps à Mille vies en une et aux livres ;-)

  3. alors je continuerai à te suivre ici :)
    tu vas me manquer “de l’autre côté”

  4. Elle est vraiment trop forte :D <3

Laissez un commentaire