Mourir, partir, revenir : le jeu des hirondelles – Zeina Abirached

Classé dans : BD et manga pour adultes | 0

lejeudeshirondelles
“En avril 2006, sur le site internet de l’Institut National de l’Audiovisuel (INA), je suis tombée sur un reportage tourné à Beyrouth en 1984. Les journalistes interrogeaient les habitants d’une rue située à proximité de la ligne de démarcation, qui coupait la ville en deux. Une femme, bloquée par les bombardements dans l’entrée de son appartement, a dit une phrase qui m’a bouleversé : ” Vous savez, je pense qu’on est quand même, peut-être, plus ou moins, en sécurité, ici. “Cette femme, c’était ma grand-mère.”

Zeina Abirached est née à Beyruth en 1981. Dans Mourir, partir, revenir : le jeu des hirondelles, elle raconte une nuit d’attente dans le hall de son appartement. Ses parents, partis rendre visite à sa grand-mère, sont coincés chez elle en plein bombardement. En compagnie de son petit frère, elle attend. Les heures passent et les voisins de l’immeuble se succèdent dans le hall d’entrée de leur appartement, supposé être l’endroit le plus sûr de tout l’immeuble.

C’est un roman graphique qui parle de la guerre en la montrant du côté de ceux qui la subissent, chacun avec son caractère. Il y a ceux qui veulent fuir le pays, ceux qui y resteront jusqu’à leur mort, ceux qui ne supportent pas de rester enfermés pendant que les autres sont dehors et ceux qui se sont résignés ; il faut juste attendre.

Une très belle découverte grâce à la dernière Masse Critique BD de Babelio, qui m’a donné envie de lire un autre roman graphique de Zeina Abirached, Le piano oriental.

lejeudeshirondelles-une

Laissez un commentaire