Romans pour ados

Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens – Becky Albertalli

MoiSimonSimon est gay mais n’a pas encore fait son coming out. La seule personne à connaître son homosexualité est Blue, un jeune homme avec qui il correspond par mail, qu’il a rencontré via le tumblr de son lycée.
Si Simon n’a pas encore fait son coming out, ce n’est pas parce qu’il a honte ou peur de la réaction de ses amis et de sa famille, non. Simon a simplement peur de cesser d’être le Simon qu’il a toujours été, celui que tout le monde connaît, pour devenir quelqu’un d’autre.

C’est peut-être pour cela qu’il a tant de facilité à parler à Blue, qui ne le connaît pas. Face à lui, il peut directement se présenter comme Simon, homosexuel.
Mais de Blue, Simon ne connaît pas grand chose. Il sait qu’ils sont tous les deux dans le même lycée, tous les deux homosexuels, qu’il est drôle et a un langage soigné et, surtout, qu’il doit bien avouer qu’il est en train d’en tomber amoureux. Petit à petit, il commence même à se dire qu’il pourrait révéler son identité à Blue pour enfin le rencontrer …

Au fait, petite parenthèse : tu ne trouves pas que tout le monde devrait en passer par le coming out ? Pourquoi l’hétérosexualité serait-elle la norme ? Chacun devrait déclarer son orientation, quelle qu’elle soit, et ça devrait être aussi gênant pour tout monde, hétéros, gays, bisexuels ou autres.

Mon avis

Le point central de Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens n’est pas tant de découvrir l’identité de Blue que de suivre l’évolution de Simon et son chemin vers le coming out.

C’est un roman assez calme. Pas de rebondissements complètement fous, de sentiments trop exacerbés. C’est l’histoire d’un jeune garçon qui a quelque chose d’important à dire à sa famille et ses images et qui, en même temps, voudrait bien que l’on n’en fasse pas quelque chose de trop important.

Tout au long de ma lecture, j’avais l’impression d’être « dans le vrai » avec des sentiments et des réactions d’ados plutôt réalistes. Ce n’est pas un coup de cœur mais tout de même un roman important pour montrer que oui, cela peut aussi bien se passer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *