Miss Dumplin – Julie Murphy

Classé dans : Romans pour ados | 3

Je ne sais jamais si je fais bien de parler d’un livre dont tout le monde a déjà parlé. Miss Dumplin et sa couverture noire avec la silhouette rose bien voyante de Willowdean, je l’ai vue partout avant même que ne sorte la traduction française (une fois encore réalisée par Armalite – Le rose et le noir). C’est que l’équipe de Michel Lafon fait bien son boulot et, en même temps de teaser leurs blogueurs partenaires, ils teasaient les lecteurs de la francophonie toute entière :D
A force d’être tout le temps sous mes yeux, Willowdean a fini par entrer dans ma tête comme une obsession : je devais lire ce roman.
missdumplin

Mais qui est Willowdean ?

Willowdean est une adolescente américaine qui vit dans une petite ville du Texas, le genre où il ne se passe rien et que tout le monde rêve de quitter. Sa tante Lucy, qui était un peu son guide dans la vie, est morte quelques mois plus tôt et elle vit désormais seule avec sa mère dans une maison dont la porte d’entrée est cassée mais qu’on ne répare pas parce que ça ne gêne pas trop et puis, au moins, ça donne une bonne excuse pour ne pas ouvrir aux importuns.

Will est plutôt bien dans ses baskets. Elle mène sa vie comme elle l’entend, se fiche du regard des autres. Elle n’est pas populaire mais elle a la même meilleure amie depuis dix ans et c’est bien tout ce qui compte, non ? Signe ultra particulier, elle adore Dolly Parton. Ah oui, et elle est grosse. Mais ça, Will ne le dit jamais parce que ce n’est pas comme s’il y avait besoin de le dire, justement, ça se voit bien assez. Will est grosse, oui et alors ?

Et alors, un jour, Will rencontre un garçon. Bo. Et là, tout est chamboulé. Bo est mystérieux, Bo a un joli petit cul, en un mot comme en cent : Bo est attirant. Et visiblement, il est lui aussi attiré par Will. Sauf que, lorsqu’il la touche, rien ne va plus. C’est le festival des émotions dans sa tête et pas vraiment feu d’artifices, plutôt l’alerte rouge. Lorsque Bo touche son corps, elle se met soudainement à le détester. A ressentir le moindre bourrelet, à avoir honte de ce corps, à prendre conscience de son ampleur. Bo aussi finira par s’en rendre compte, peut-être pas maintenant au milieu des poubelles à l’arrière du diner où ils travaillent mais un jour, il s’en rendra compte et il la rejettera, bien évidement. Sinon pourquoi souhaiterait-il garder leur histoire secrète ? Et ont-ils vraiment une histoire ?

Dans leur petite ville du Texas, il ne se passe jamais rien, ou presque. L’événement de l’année, c’est l’élection de Miss Lupin Junior, présidée par la mère de Will, elle-même ancienne miss. Six mois par an, sa mère ne vit que pour ce concours. Entre les auditions, répétitions et retouches, il n’y en a plus que pour ce concours. Elle ne sait plus parler que cela mais n’a évidemment jamais demandé à sa fille, sa “Boulette” chérie, de participer. Faudrait pas se moquer du concours, non plus. Sauf que cette année, Will a bien envie de participer. Après tout, pourquoi pas ? Pourquoi n’aurait-elle pas le droit d’enfiler une jolie robe et de se donner en spectacle comme toutes les autres jeunes filles de la ville ?

Ce que j’en ai pensé

J’ai eu un véritable coup de coeur littéraire pour cette gamine – oui, vous m’excuserez mais j’ai atteint l’âge raisonnable où je peux appeler une adolescente de seize ans une “gamine” … cela ne veut pas dire qu’elle se laisserait faire :D Si j’avais pu avoir une copine comme Willowdean pendant mes années lycée, ça m’aurait fait un bien fou ! Will est drôle, intelligente et 100% vraie. Elle tatillonne, elle ne sait pas comment parler à sa mère pour que celle-ci la comprenne, elle n’arrive pas trop à la comprendre non plus. Mais comment peut-on comprendre les autres à cet âge où l’on peine à se comprendre ? (c’était l’instant philo, merci Laura).

Will est grosse. Oui, vraiment grosse. Elle le dit elle-même, elle pourrait perdre plusieurs dizaines de kilos et en avoir toujours à perdre. Mais pour quoi faire ? Pour ressembler à une image de magazine ? Et si elle est bien comme elle est, pourquoi chercherait-elle à maigrir ?

La plume de Julie Murphy  est d’une fraîcheur qui tranche avec la chaleur moite du Texas. Pas d’apitoiement, pas de critiques sur le surpoids, pas non plus de leçon “tu es grosse mais tu l’assumes, porte ton poids comme une fierté !”. Non, Will est comme elle est. Elle est bien dans sa peau ? Eh bien tant mieux. Elle a des journées plus difficiles ? Comme tout le monde, même celles qui sont fines comme une allumette en ont.
Au final, comme tous les adolescents, le plus important c’est de se trouver, d’apprendre à se connaître et à vivre avec soi, sa personnalité et son corps.

Miss Dumplin est un roman à lire et à faire lire, un roman à partager. Tu es ado et ta mère cherche un livre pour la plage ? File-lui, ça pourrait lui parler. Tu es maman et tu cherches un truc à partager avec ta fille ? C’est vraiment le bon livre, le bon plan :)

3 Réponses

  1. Pour avoir lu le roman, je ne dirai pas que Willowdean est bien dans sa peau. Elle l’était avant de rencontrer Bo mais s’est mise à développer des complexes sur son physique depuis que ce garçon s’est intéressé à elle. En réalité, elle n’assume pas à 100% ses rondeurs. Je n’ai ni vraiment aimé le livre ni apprécié la personnalité de Willowdean mais je ne donnerai pas plus de détails puisque ce roman fera partie de ma revue de lectures du mois de juin. J’ai aussi été sensible au matraquage publicitaire autour du roman et j’ai ressenti comme toi, l’envie de me le procurer au plus vite. Je n’ai malheureusement pas eu la chance d’avoir accroché.

    • De ce que j’ai ressenti, elle se pose des questions en rencontrant Bo et en découvrant qu’un garçon peut avoir envie d’elle. Mais, pour moi, elle garde toujours une certaine dose de confiance en elle ; elle est tout de même prête à se présenter en robe de soirée et en maillot à un concours de Miss ! ;-)

  2. Je ne l’ai pas interprété de la même manière car si elle a tenu à participer à ce concours, c’est avant tout pour défendre la cause des rondes, quitte à braver ses complexes naissants. Est-ce qu’il y aurait quelqu’un d’autre pour donner son avis ? :-)

Laissez un commentaire