Maresi – Chroniques de l’Abbaye Ecarlate – Maria Turtschaninoff

Classé dans : Romans pour ados | 0

maresiUn extrait

Je m’appelle Maresi, fille d’Enre, et je consigne ceci en l’An 19 de la 32ème Mère. Depuis que j’ai rejoins l’Abbaye Ecarlate, il y a quatre ans, j’ai lu presque tous les textes anciens relatant l’histoire de ce lieu. Sœur O dit que mon récit sera joint à ces écrits. Je trouve ça un peu étrange. Je ne suis pas Mère, ni même une sœur expérimentée. Je suis une simple novice. Pourtant, d’après Sœur O, il est important que je témoigne de ce qui s’est passé ici. Parce que j’ai tout vu de mes propres yeux …

Mon résumé

Maresi est arrivée sur l’île de Menos il y a quatre ans. L’île est le domaine de l’Abbaye Ecarlate, réservée aux femmes, où elles vivent, travaillent et se cultivent loin des hommes.

L’histoire s’ouvre par l’arrivée de Yaï, une nouvelle novice que Maresi prend sous son aile et aux côtés de qui nous allons découvrir le fonctionnement de l’Abbaye. Yaï a fuit les lois et la violence des hommes et a trouvé refuge au milieu des femmes mais une question ne la quitte pas : comment des femmes seules peuvent-elles se protéger des hommes ?

La réponse se trouve dans le culte que les novices et les sœurs vouent à la Mère Originelle, chargée de veiller sur elles, de les protéger, et des les amener à la connaissance. L’île est entourée de légendes, de coutumes bien particulières que nous découvrons pas à pas en compagnie de Maresi et des jeunes novices…

Mon avis

C’est typiquement le genre de lecture dont j’ai du mal à parler tant l’univers est particulier – et je ne voudrais surtout pas vous en dire trop, il est bien plus intéressant de le découvrir soi-même au fil de sa lecture.

Ce que je peux vous dire, par contre, c’est que j’ai apprécié le personnage de Maresi, tantôt calme, posée et réfléchie, tantôt vivante et impulsive. On sent qu’elle a mûri au contact des soeurs et que quelque chose se prépare pour elle. J’ai aimé cet univers féminin, doux et bienveillant ainsi que le culte mené par ces femmes. Cela fait du bien de lire un roman féminin et féministe ! Il serait tout à fait entré dans la catégorie “qui évoque le droit des femmes” de mon challenge lecture, si je ne l’avais pas déjà remplie avec le tome 2 des Culottées.

Ce que je vous dirai, enfin, c’est que Maresi est un beau coup de coeur, qu’un prequel est déjà paru en suédois et en anglais et que j’attends impatiemment sa sortie en français ainsi que, peut-être, d’autres tomes ? :)

Laissez un commentaire