Macaroni ! – Vincent Zabus & Thomas Campi

Classé dans : BD et manga pour adultes, Romans pour ados | 0

macaroniMon résumé

Le père de Roméo le dépose chez son grand-père pour quelques jours. Quelques jours avec “le vieux chiant”, à Charleroi, sans télé, … il ne va jamais tenir !
Roméo découvre la discipline de son grand-père : on se lève tôt pour jardiner, enlever les mauvaises herbes, s’occuper de Mussolini, le cochon. Mussolini, c’est un drôle de nom, ça … oui pas le grand-père de Roméo, immigré italien, a ses raisons que Roméo ignore.

Roméo va d’ailleurs se rendre compte qu’il y a beaucoup de choses qu’il ignore sur son grand-père et sa famille. Que s’il regrette tant l’Italie, c’est parce qu’il n’a pas vraiment choisi de venir vivre en Belgique. A l’époque, c’était la seule solution pour avoir du travail, on disait qu’il y en avait plein en Belgique et que c’était le rêve, le Paradis !

Le Paradis, ça ne l’a pas vraiment été. Il y avait du travail, oui … à la mine, un travail dont les belges ne voulaient plus, un travail dont l’on ressortait tout noir. Il a travaillé dur parce qu’il n’avait pas le choix, il fallait bien gagner de l’argent et, jour après jour, il a mordu sur sa chique, ravalé son rêve. Les années sont passées, si vite qu’il a l’impression qu’elles lui ont filé entre les doigts. Sa vie, il est en est passé à côté.

 

Mon avis

C’est une histoire assez classique que servent Vincent Zabus et Thomas Campi. L’histoire d’une rencontre entre deux générations qui se connaissent mal, d’un homme hanté par le passé, par les regrets.

L’histoire manque un peu de relief à mon goût, est trop conventionnelle, même  si elle est bien sûr touchante car très ancrée dans l’histoire de ces deux pays, la Belgique et l’Italie. J’avais découvert le duo Zabus-Campi avec Les Larmes du seigneur afghan et suis heureuse d’avoir prolongé ma découverte. Le dessin de Campi se prête, selon moi, très bien au récit-documentaire. Quant à Zabus, il va falloir que je lise enfin Le Monde selon François

 

Cette lecture entre dans la catégorie “un livre dont l’auteur a la même nationalité que toi” (bim, deux belges !) de mon challenge lecture 2017.

challengelecture-logo

 

Laissez un commentaire