L’Expédition – Monica Kristensen

Classé dans : Romans pour adultes | 0

Lorsque j’ai ajouté la catégorie “d’un auteur scandinave” à mon challenge annuel, je me suis promis de lire autre chose qu’un auteur suédois parce que c’est finalement la seule nationalité scandinave que je connais déjà à travers la littérature. Pour autant, je n’avais pas d’idée précise de ce que j’allais lire et c’est la Sélection du Grand Prix des lectrices de Elle qui a choisi pour moi puisque j’ai reçu L’Expédition, de Monica Kristensen, auteur norvégienne.

expedition
Mon résumé

L’inspecteur Knut Fjeld est en poste sur l’archipel de Svalbard, un archipel de la Norvège à la limite de l’océan Arctique et de l’océan Atlantique. Le nord de l’archipel a été choisi comme point de départ pour une expédition d’hommes désirant rejoindre le Pôle Nord. Ce serait la première fois qu’une expédition rejoindrait le Pôle par cette route ; le challenge est de taille et certains médias s’y intéressent.

Plusieurs semaines après leur départ, l’inspecteur Fjeld reçoit un message de détresse de l’équipe au sujet d’un ours polaire. Une fois sur place, grâce à l’hélicoptère d’intervention spéciale, il constate que les chiens de l’expédition sont tous morts ou sur le point de mourir et que leur meneur est également en piteux état. Par contre, pas d’ours à l’horizon …

Sans chiens pour tirer l’équipement et avec un homme en moins, l’expédition doit être avortée. Et si les hommes s’y refusent, Knut est bien décidé à leur faire entendre raison, dusse-t-il rester avec eux jusqu’à ce qu’ils acceptent de rentrer. L’hélicoptère ramène donc à terre Sven, le meneur souffrant, et le dernier chien en vie pour le faire examiner. Knut, lui, s’incruste dans l’expédition pour la nuit. Il rentrera le lendemain avec les autres. Du moins c’est ce qu’il pense …

Mon avis

L’Expédition n’est pas un roman policier comme les autres. Certes, le personnage principal est un flic, mais son enquête est loin d’être classique ! C’est un huis-clos glacial, à l’atmosphère pesante et étouffante. Knut perçoit une drôle d’ambiance dans l’équipe à peine est-il arrivé dans leur campement. Sur place, il mène son enquête comme il peut, pendant qu’en ville, le chef de la police attend les analyses des deux patients, l’homme et le chien, et fait ses propres recherches. Le tout est complété par le point de vue d’une des épouses laissées à Longyearbyen qui revient sur la genèse de l’expédition.

Le récit de Monica Kristensen est dense, parfois un poil trop, et ses personnages extrêmement bien construits. Il s’agit d’un très bon policier psychologique. Les personnages sont plongés dans une tension permanente et l’auteur décrit très bien les ravages d’un égocentrisme exacerbé. C’est à celui qui tirera le plus la couverture de son côté, quitte à effacer les autres.

L’énigme “qu’est-il arrivé et qui a fait quoi ?” n’est pas la plus difficile à résoudre mais ce n’est pas cela que l’on gardera en souvenir avec avoir lu L’Expédition. On se souviendra plutôt de cette sensation d’étouffement, de ce froid qui ronge les os et le coeur, du huis-clos pesant et des descriptions très fidèles – du moins c’est ce que j’imagine, n’ayant jamais mis les pieds sur la banquise – d’une glaciologue, première femme à avoir dirigé une expédition en Antarctique.

Cette lecture entre dans la catégorie “un roman d’un auteur scandinave” de mon challenge lecture 2017

challengelecture-logo

Laissez un commentaire