Les règles d’usage – Joyce Maynard

Classé dans : Romans pour adultes | 0

règlesdusage

Mon résumé 

La mère de Wendy travaillait dans l’une des deux tours du WTC. Les jours qui suivent le 11 septembre, l’attente est insoutenable. Peut-être aurait-elle réussi à sortir de la tour ? Peut-être est-elle quelque part, blessée, peut-être erre-t-elle dans la ville, amnésique ? Mais les semaines passent et il faut se rendre à l’évidence ; Janet est morte et sa famille ne récupérera jamais son corps. Elle est quelque part, ensevelie dans les décombres, mélangée aux morceaux de verres, aux téléphones, photocopies, ordinateurs, photos de famille, …
 
Wendy est perdue. Dans son monde, les mamans ne meurent pas. Dans son monde, des avions n’iraient pas frapper des tours. Dans son monde, on ne devrait pas devoir quitter son beau-père et son petit frère parce que son père, un homme que l’on connaît à peine et que l’on a vu quatre fois en dix ans, décide que maintenant, il vaudrait mieux que vous viviez avec un parent de sang. 

Mon avis 

Plus les livres passent et plus je suis fan de Joyce Maynard ! Ce qui me plaît dans ses personnages, c’est qu’ils sont toujours fidèles à eux-mêmes. On s’attend qu’ils réagissent de telle manière stéréotypée, que l’adolescente déteste ce père revenu d’ailleurs, que commence une guerre entre le “vrai” père et le beau-père, que les proches sombrent dans la le néant, connaissent les excès de la souffrance, … et non, c’est bien plus compliqué que cela. Et bien plus “normal” aussi.
Wendy est paumée. Elle ne sait plus quel chemin prendre, ne sait plus ce que sera sa vie. Quand on a treize ans, la vie c’est l’école, les copines, les parents. Sa mère est morte, elle est à l’autre bout du pays, loin de tous ceux et tout ce qu’elle avait connu jusqu’alors, … que pourrait-elle encore faire ?
Les règles d’usage parle de Wendy et d’une petite dizaine d’autres personnes, tous paumés. Tous ont connu un grand bouleversement dans leur vie et se sont retrouvés – ou se retrouvent aujourd’hui – à un carrefour. C’est une adolescente très libre que nous présente Joyce Maynard, ouverte à toute opportunité “ça n’allait pas bien là-bas, pourquoi ne pas partir voir ailleurs ?” et à toute rencontre. Un souffle frais dans une histoire pourtant profondément triste – le deuil, ce n’est vraiment pas le sujet le plus heureux – dont chacun aura à apprendre. Au final, une très belle histoire.
Cette lecture entre dans le cadre de mon challenge 2017, dans la catégorie “dont l’intrigue parle d’un fait d’actualité post-2000″ : “Les règles d’usage” de Joyce Maynard.
challengelecture-logo

Laissez un commentaire