Les luminaires – Eleanor Catton

Classé dans : Romans pour adultes | 1
Les luminaires - Eleanor CattonBuchet Chastel, 2015 - Prix : 25€ISBN : 978-2283026489
Les luminaires – Eleanor CattonBuchet Chastel, 2015 – Prix : 25€
ISBN : 978-2283026489

Notre copine Xelou revient aujourd’hui pour nous parler d’une nouveauté de la rentrée littéraire de janvier, Les luminaires de Eleanor Catton.

12 hommes, tous très différents, se sont réunis dans le petit salon de La Couronne, cet hôtel peu renommé de Hokitika, en Nouvelle-Zélande.

Nous sommes en 1867 pendant la ruée vers l’Or.
Walter Moody, comme beaucoup d’autres, rêve, du fin fond de son Ecosse natale, de fortune et de pépites d’or fin. Ce soir-là, il débarque enfin sur la côte Ouest, éreinté après son long voyage, sa seule hâte étant de se reposer avec un verre… et dérange les fameux 12 en plein conciliabule.

Que se passe-t-il ? Pourquoi ces hommes si différents les uns des autres, amis, ennemis peut-être, sont-ils tous réunis ici ? Quelque chose se trame, un complot, et notre Moody va se retrouver, bien malgré lui, au cœur des événements.

C’est ainsi que débute Les luminaires, le magistral second roman d’Eleanor Catton, lauréat du fameux Man Booker Prize 2013. Il ne faut pas se laisser rebuter par les quelques 950 pages de ce roman mais plonger et se laisser avoir par cette histoire, cette saga.

Le premier chapitre est sans doute un peu rude, pas vraiment simple à lire. Le style est particulier, l’auteur se basant sur les mouvements des constellations et de l’horoscope pour raconter son histoire. Ce détail a son importance : chaque personnage qui fera un petit geste, une toute petite supposition, fera se déplacer tous les axes. Un effet papillon, en somme. Mais à la fin, pas de doute, nous sommes bels et bien ferrés et n’avons qu’une envie : savoir la suite. Qui, quoi, comment, où ?

Il faut s’accrocher, vraiment, car le jeu en vaut la chandelle ! Ce roman choral, digne des romans victoriens du XIXème siècle, est réellement superbe et prenant, on en devient vite accro. A lire en prenant son temps car chaque phrase est une petite pépite.

Parole de libraire !

Une Réponse

  1. Le nombre de pages me fait hésiter mais je lis de bonnes choses sur ce roman. Je pense que ça vaut le coup.

Laissez un commentaire