“Les Carnets de Cerise” : enquêtez aux côtés d’une petite fille bien curieuse

Classé dans : BD et manga pour enfants | 0
Les Carnets de Cerise. T1. Le zoo pétrifié  Joris Chamblain et Aurélie NeyretEd. Soleil, 2012 - Prix : 15,90€ISBN : 978-2-302-02009-2
Les Carnets de Cerise. T1. Le zoo pétrifié
Joris Chamblain et Aurélie Neyret
Ed. Soleil, 2012 – Prix : 15,90€
ISBN : 978-2-302-02009-2

Les Carnets de Cerise ont fait la une de l’actualité au mois de janvier dernier en remportant le fauve jeunesse au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême pour le deuxième tome. Un prix plus que mérité pour une bande dessinée toute mignonne que nous nous devions de présenter ici.
Cerise est une jeune fille de dix ans et demi qui rêve de devenir romancière. Cerise adore déjà raconter des histoires et puise l’inspiration dans le quotidien de son petit village. Observer les gens, imaginer leur vie, percer leurs secrets, c’est son truc. Il est dès lors très fréquent de la croiser sur son vélo, l’air concentré, en pleine enquête.

Dans Le zoo pétrifié, le premier tome des Carnets de Cerise, Cerise et ses amies observent les allées et venues d’un homme mystérieux qui se rend chaque week-end dans la forêt, des pots de peinture à la main. Que peut-il bien y faire ? Chacune y va de sa théorie mais il faut bien reconnaître qu’aucune ne tient la route. Pour Cerise, il n’y a qu’une chose à faire pour espérer découvrir ce qu’il fabrique : le suivre !

C’est une jeune héroïne bien curieuse dont Joris Chamblain et Aurélie Neyret dressent le portrait. Une petite fille aventurière toujours à la recherche de mystères et qui, malheureusement, est parfois un peu trop dans son monde. A force de courir à droite à gauche, elle s’éloigne de ses proches au sens propre comme au figuré ; elle ne voit pas que si ses amies la suivent dans ses enquêtes, c’est pour lui faire plaisir, elle ne se rend pas compte que mentir à sa maman pour expliquer ses escapades n’est peut-être pas la meilleure chose à faire.

Car Cerise, derrière son accoutrement d’exploratrice, n’a jamais que dix ans et demi et n’est donc pas la dernière à faire une bêtise. Cependant, c’est la première à les regretter et elle a trouvé une alliée de choix en la personne de madame Desjardins, une romancière de son village. Madame Desjardins, qui a elle aussi pour habitude d’observer les gens, a vite compris à qui elle avait affaire. C’est elle qui guide Cerise dans son apprentissage de jeune écrivain mais également dans celui de la vie.

Les aventures de Cerise auraient sans doute beaucoup moins de charme sans le dessin de Aurélie Neyret qui est à la fois doux et très coloré. L’automne n’a jamais été aussi lumineux que sous ses couleurs et l’on se surprend à vouloir rejoindre Cerise et ses amis dans leur cabane dans la forêt et à sauter sur son vélo pour les suivre. Voilà une bande dessinée que les plus grands devraient dévorer tout aussi vite que les plus jeunes !

cerise2

Laissez un commentaire