Le secret du mari – Liane Moriarty

Classé dans : Romans pour adultes | 0

lesecretdumari

Mon résumé

Après le Titanic, voilà que la fille de Cecilia se passionne pour le mur de Berlin. Elle lit tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet, se passionne pour les histoires de familles séparées, de morts en tentant de passer au-dessus du mur, de survivants. Pour l’impressionner, Cecilia monte au grenier rechercher un bout du mur de Berlin qu’elle a acheté il y a des années lors de son séjour en Europe. Et c’est là qu’elle tombe sur une enveloppe, adressée “à ma femme, à n’ouvrir qu’après ma mort” signée de la main de son mari. Quand l’a-t-il écrite et pourquoi ? La lecture de cette lettre changera à jamais la vie bien rangée et si parfaite-en-apparence de Cecilia.

Tess a monté une agence de pub avec son mari et sa cousine presque soeur Felicity. Lorsque ces deux derniers lui annoncent qu’ils sont amoureux et qu’ils pourraient, pourquoi pas, habiter tous ensemble, Tess voit rouge et embarque son fils chez sa mère, à l’autre bout du pays.

La fille de Rachel a été assassinée il y a trente ans. Le meurtrier n’a jamais été retrouvé mais elle ne lâche rien, elle est bien décidée à faire arrêter le coupable, le prof de gym de l’école où elle travaille comme secrétaire. La seule joie de son existence réside en la personne de Jacob, son petit-fils, rayon de soleil de sa vie. Mais son fils vient de lui apprendre qu’ils allaient s’envoler pour New York, sa belle-fille venant d’y décrocher un job de rêve.

 

Mon avis

Quel plaisir que ce roman de Liane Moriarty ! Il y a tout ce que j’aime : une écriture passionnante et des destins croisés de femmes dont la vie est en apparence aussi parfaite que doit l’être la vie de famille de banlieue. Les personnages du Secret du mari pourraient être nos voisins, amis, de la famille. C’est l’histoire de familles où tout roulait jusqu’à ce qu’un petit caillou vienne se prendre dans les rouages, l’histoire de l’amour marital et filial,

En bref, n’est pas un roman très joyeux de par ses sujets et pourtant, je l’ai lu assez rapidement et avec beaucoup de plaisir. Je suis véritablement tombée amoureuse du style de Liane Moriarty et lirai sans doute assez vite “Petits secrets grands mensonges” adapté en série télé sous son titre original “Little big lies”.

 

Cette lecture entre dans la catégorie “roman d’un auteur australien” de mon challenge lecture 2018.

Laissez un commentaire