Le Cercle – Dave Eggers

Classé dans : Romans pour adultes | 0

Comme beaucoup cet été, j’ai lu le roman Le Cercle. La bande annonce de l’adaptation cinéma m’avait donné très envie de voir le film mais comme la règle suprême restera toujours “le livre est mieux”, j’ai tenu à lire le livre avant ! Pour ceux qui ne sauraient pas encore de quoi parle le roman de Dave Eggers, voici mon résumé et mon avis !
cercle

Mon résumé

Mae débarque sur le campus du Cercle en tant que nouvelle recrue. Elle n’en revient pas ; quelle chance elle a ! Elle qui s’ennuyait dans son premier job débarque sur un campus stimulant, innovant, où les gens ont l’air de lui faire d’emblée confiance. Il faut dire qu’elle est là grâce à son ancienne coloc de fac qui a l’air d’être quelqu’un d’assez important.
Le Cercle est une énorme entreprise qui n’en fini pas de grossir. Elle a avalé Facebook, Twitter, Google. Le Cercle, c’est un monopole qui veut tout gérer pour vous rendre la vie plus facile. Grâce à TruYou, vous n’avez plus besoin de sans cesse vous identifier. Un seul compte pour toutes vos démarches administratives, tous vos achats. Bien sûr, tout est relié, plus d’anonymat possible. Mais telle est la devise du Cercle : “Tout ce qui se produit doit être su”.

Mae débute à l’ “expérience clientèle” où elle est chargée du contact client. Après chaque intervention, le client reçoit un questionnaire de satisfaction. Le but est bien sûr de tendre vers la perfection mais, tant que sa moyenne ne descend pas en-dessous de 95%. Si la note est plus basse, il faut alors chercher à l’améliorer en recontactant la personne. Ne rien laisser au hasard, ne rien sous-estimer.

Les réseaux sociaux sont très importants, aussi bien pour les clients que les employés. Tout passe par eux : les invitations aux différentes réunions, présentations et fêtes du campus, les relations entre collègues, le partage de chaque événement personnel et professionnel. Ce qui n’est pas partagé est considéré comme un manque pour la communauté.

Mae se sent extrêmement dans cette communauté. Qui ne le serait pas ? Tout le monde est charmant, aux petits soins et semble très intéressé par elle. C’est pour cette raison que Mae est choisie comme nouvelle collaboratrice totalement transparente…

 

Mon avis

Ce côté “tout le monde il est beau tout le monde est au petits soins” des grands campus américains m’a toujours fichu la trouille. On se doute que si les Google et autres vous proposent un endroit où dormir, où prendre vos petit-déj, dîner et souper, ce n’est pas par bonté d’âme mais pour vous garder sur votre lieu de travail plus longtemps. Ce côté “tout pour la communauté, tout pour le bien commun” est assez effrayant également, surtout de la part d’une entreprise dont le but principal n’est autre que le profit.

Le Cercle est un roman assez classique et finalement prévisible. On voit le truc arriver dès le début. Ça ne va pas bien se passer, quelque chose va dérailler. Je ne pense pas vous spoiler en disant cela mais vous l’aviez compris, non ? Comment pourriez-vous être parfaitement heureux si vous ne viviez dans un monde qui n’est basé que sur les apparences ? Un monde où il faut absolument être là et, surtout se prendre en photo et commenter en direct pour attester de notre présence. Un monde où il n’y a plus de secret, plus de vie privée, où tout le monde donne son avis sur tout, où tout est codé, décrypter, où votre réputation est sans cesse mise à jour sur un système de points ?

La première partie du roman, présentant le campus et l’entreprise, m’ont plutôt convaincue. J’avais l’impression d’y être, je frémissais souvent devant tant de réalisme, je me disais que “oui, c’est horrible mais c’est sûrement vrai ou en passe de l’être”. La deuxième, centrée sur la “transparence” de Mae m’a assez vite ennuyée. Le personnage de Mae a très peu de caractère, elle se laisse faire, ne semble pas réfléchir, et cette passivité lasse vite.

 

En bref 

Je n’en garderai pas le souvenir d’un excellent roman mais plutôt d’une bonne lecture qui fait réfléchir, à la manière d’un épisode de la glaçante série Black Mirror.

 

Cette lecture entre dans le cadre de mon challenge lecture 2017, dans la catégorie “qui se passe sur un campus”.

challengelecture2017-1

Laissez un commentaire