L’aube sera grandiose – Anne-Laure Bondoux

Classé dans : Romans pour ados | 0

aubeNine, 16 ans, a grandi seule avec sa mère, Titania. C’était toujours elles deux contre le monde, Titania étant fille unique et orpheline. Enfin ça, c’est ce qu’elle a toujours raconté. Parce qu’un jour, Titania “kidnappe” sa fille et l’emmène dans une cabane perdue au fond des bois. C’est l’endroit qu’elle a choisi pour lui raconter sa véritable histoire. Une nuit blanche pour révéler les secrets de famille insoupçonnés par l’adolescente …

Il y a tellement de belles histoires à découvrir dans ces souvenirs que je ne vous en dirai pas plus. Je vous laisse le plaisir de lever le coin du voile et vous laisser entraîner par le talent de raconteuse de deux romancières – Titania, écrivain de papier, et Anne-Laure Bondoux, prodigieuse romancière pour adolescents.

Titania prend son temps pour raconter sa famille – une nuit complète d’histoires ! Elle raconte les années septante et sa nostalgie nous entraîne avec elle dans les matchs de foot improvisés, les catalogues de vente par correspondance, les tours de France de l’époque.

C’est une famille pleine de secrets mais surtout pleine d’amour. Les petits mensonges n’étaient jamais mal intentionnés, ils ont été tissés pour protéger les membres de ce quatuor que rien ne séparera. Le noyau familial s’ouvrira à l’une ou l’autre personne rencontrée, un amoureux, une cuisinière, autant de personnages attachants que l’on prend plaisir à découvrir.

 

En bref. L’aube sera grandiose avait tout pour me plaire avant même que je ne commence ma lecture. Il s’agissait d’un nouveau roman de Anne-Laure Bondoux au titre poétique et à la couverture absolument magnifique. L’intérieur est tout aussi beau, le contraste entre le calme de la cabane et la vie chamboulée racontée est très bien choisi et l’on voudrait garder les personnages avec soi pour toujours. Une pépite !

L’aube sera grandiose a remporté le prix Vendredi, premier prix littéraire national pour la littérature ado.

Laissez un commentaire