La poussière du temps #1 – Michel David

Classé dans : Romans pour adultes | 0

Je vous l’ai dit il n’y a pas si longtemps, lorsque j’ai terminé le dernier tome d’Au bord de la rivière, j’avais très envie de me lancer dans une nouvelle saga familiale. Les éditions Kennes ont du entendre mes prières puisqu’elles ont débuté la publication d’une nouvelle saga, La poussière du temps.

lapoussière1

Mon résumé

Cette « nouvelle » saga de Michel David début à Montréal au début des années 1940 – l’univers tranche complètement avec les sagas familiales en milieu rural que j’ai pris l’habitude de lire.

Ce premier tome raconte la rencontre entre Maurice, jeune montréalais, et Jeanne, toute jeune femme de la campagne, hospitalisée en ville à la suite d’une crise d’appendicite. Les jeunes gens s’apprécient, se courtisent quelques mois et se marient, emménageant à Montréal.
Très vite, Jeanne se rend compte que Maurice n’est pas aussi à l’aise financièrement qu’il le prétendait et qu’il va falloir se serrer la ceinture en attendant de pouvoir avoir leur propre appartement.
Les naissances s’enchainent au sein de la famille et Jeanne doit apprendre à tenir son ménage avec le peu que lui laisse son mari, qu’elle découvre assez égoïste et colérique.

 

Mon avis

A mon grand malheur, j’ai pris bien moins de plaisir avec « La poussière du temps » qu’avec les sagas de Michel David lues précédemment. Je me suis ennuyée une bonne partie de ce premier tome, le rythme finissant toujours par être le même : une naissance, un petit malheur, un petit bonheur, et ainsi de suite. Rien ne vient vraiment troubler la routine, Jeanne ne sortant de chez elle que pour faire ses courses hebdomadaires. Il y a bien quelques relations de voisinages mais elles ne sont pas très développées et l’on est très loin de la vie en communauté que l’on retrouvait dans les autres sagas – la faute à la vie citadine, sans doute.

 

Un tout grand merci aux éditions Kennes, qui me permettent toujours d’assouvir ma soif de sagas québécoises

kennes-menu

Laissez un commentaire