“Là où naissent les nuages” de Annelise Heurtier

Classé dans : Romans pour ados | 1
làou
Là où naissent les nuages – Annelise Heurtier
Casterman, 2014 – Prix : 12€
ISBN : 978-2203080522

Amélia est une adolescente de seize ans qui a grandi dans un cocon doré. Mal dans sa peau, elle compense son manque de confiance en elle par la nourriture. Elle ne cesse de se comparer à ses parents : riches, tous deux reconnus dans leur travail, ils impressionnent tout le monde. Dans leur jeunesse, ils ont beaucoup voyagé, essentiellement pour de l’humanitaire. Amélia, elle, ne bouge jamais, n’est pas vraiment sociable. Ses vacances idéales se déroulent dans des palaces avec buffet à volonté où elle peut se goinfrer de pâtisseries. Mais cette année, son père est arrivé avec une autre idée : partir en Mongolie comme bénévole au sein d’une organisation qui s’occupe des enfants des rues.

« Pourquoi pas ». Amélia ne sait pas trop ce qui lui a pris mais ces mots sont sortis de sa bouche. Ce genre d’escapade à l’autre bout du monde n’est pourtant pas du tout son genre. Elle pourrait attraper n’importe quelle maladie là-bas ! Et qu’en est-il de la nourriture ? Aura-t-elle seulement assez à manger ? Mais a-t-elle vraiment le choix ? Pourrait-elle décevoir ses parents sur ce qui compte le plus pour eux ?
La voilà donc partie pour un mois pour un voyage qui, on s’en doute, va lui mettre une sacrée claque. Ce n’est jamais rien de travailler dans l’humanitaire, de partir pour un pays dont on ne sait rien. Et si elle ne s’en rendait pas bien compte avant de rentrer dans l’avion – elle pensait juste que ça la rendait différente aux yeux des autres du lycée – elle va très vite découvrir que ces quelques semaines pourraient bien la changer.

Amélia est une adolescente tout ce qu’il y a de plus normal. Elle n’est pas plus courageuse ou plus altruiste qu’une autre, elle se retrouve embarquée dans cette aventure un peu par hasard comme on pourrait tous l’être à condition d’être ouvert d’esprit. Annelise Heurtier nous emmène à ses côtés et nous remplit de grands espaces, d’horizons infinis, d’herbe plus verte. Elle nous présente également la misère d’un peuple dont on entend que trop peu parler, des enfants des rues qui dorment dans d’anciennes conduites souterraines pour y trouver la chaleur. Son roman ne force pas le trait de la misère, il nous présente la vie telle qu’elle est, telle qu’elle pourrait être dans une organisation humanitaire, aux côtés de personnes au grand cœur. Elle fait tomber les masques au fil des mots pour qu’Amélie découvre ce qu’il se cache derrière les visages et que la barrière de la langue n’empêche pas les émotions de passer.

Là où naissent les nuages est un très beau roman. J’avais déjà beaucoup apprécié Sweet Sixteen , autre roman de l’auteur qui plaçait déjà l’humain au cœur du récit. Je n’ai qu’un petit bémol à formuler par rapport à une intrigue qui arrive vers la fin du roman et n’était peut-être pas nécessaire mais je ne peux que vous inviter à partir le lire, à quitter votre confort l’espace de quelques heures pour rejoindre ces enfants qui sauront vous accueillir.

Une Réponse

  1. Ah je l’ai vu en librairie et il me tentait bien, tu ne fais que confirmer mon avis :)

Laissez un commentaire