La cabane : le 7e tome de Lou !

Classé dans : BD et manga pour ados | 0

Bonjour les lecteurs ! Nouveau mercredi jeunesse croisé avec un mercredi BD puisqu’on parle aujourd’hui du nouveau tome de Lou ! sorti la semaine dernière :)

lou7J’ai une profonde affection pour Lou parce qu’elle fait partie des héros aux côtés desquels j’ai grandi. Enfin, en ce qui concerne Lou, je l’ai malheureusement dépassée depuis longtemps parce que si nous avions le même âge au moment de la sortie du premier tome, ce n’est plus tout à fait le cas :D

Je ne suis pas la seule que la lecture du sixième tome a rendue perplexe. Tout à coup, nous quittions le monde doux et pastel de Lou pour un monde de science-fiction dans lequel d’étranges cristaux roses étaient apparu un peu partout. Il n’y avait plus de réseau, les gens avaient déserté les villes et Lou partageait désormais son temps entre l’étude de ces cristaux et la danse.

Petit retour en arrière avec ce tome 7 dont l’intrigue se passe avant le tome 6. C’est l’été et Lou, sa mère et son petit frère Fulgor passent l’été à Mortebouse en compagnie de Marie-Emilie et Mina. Les filles ont prévu un retour à la nature en campant à la belle étoile. Oui mais il va falloir s’activer pour faire un campement digne de ce nom ! D’autant que leur idée en a séduit plus d’un … il y a de la place ?

On revient à une histoire plus légère, au ton si doux et caractéristique de Lou. La crise d’ado et ses préoccupations existentielles des tomes 4 et 5 est passée, on n’est pas encore tombé dans la science-fiction, tout est calme. Le dessin de Julien Neel est à nouveau plus travaillé, soigné, fourmillant de détails et de couleurs – j’ai d’ailleurs relu ce tome une deuxième fois, juste pour m’attarder sur certaines planches.

Je me demandais comment il expliquerait le basculement du sixième tome et je n’ai malheureusement pas été très satisfaite sur ce point. Le tome est une parenthèse enchantée de l’été et tout bascule au retour des vacances, aussi abruptement que lors de la première découverte de ces cristaux, finalement. Reste à voir comment le sujet sera traité dans le prochain tome que l’on annonce déjà comme le dernier…

En commençant ma lecture, je me demandais si je n’aurais pas dû relire le précédent tome et, finalement, il ne valait mieux pas, je vais plutôt le relire maintenant.

Laissez un commentaire