La 5e vague – Rick Yancey

Classé dans : Romans pour ados | 0

Il y a des livres que j’achète sur conseils sans me renseigner nullement dessus. C’est sur instagram que j’ai découvert La 5e vague, avec les commentaires dithyrambiques de deux amies et n’ayant à l’époque plus rien à lire, j’ai décidé de me commander le premier tome de la trilogie sans même en lire le résumé – je vous ai déjà dit que je détestais les quatrièmes de couverture de toute façon. Je n’avais jamais entendu parler de La 5e vague avant et, bien sûr, je vois la trilogie partout depuis. Mais c’est peut-être aussi parce qu’elle sera adaptée au cinéma en 2016 ! :D

la5evague
1ère vague : blackout mondial
2e vague : destruction
3e vague : épidémie mortelle
4e vague : invasion
La 5e vague arrive …

Ils ont débarqué. Eux. Les aliens. Les Autres. Un beau jour, sans prévenir, leurs vaisseaux étaient au-dessus de la Terre. Tout le monde a cru que c’était la fin mais ce n’était que le commencement. Cassie est seule – peut-être même est-elle la dernière humaine encore vivante, qui sait ?
Ils sont là, ils sont partout, ils nous ressemblent. Dès lors, comment savoir qui est humain et qui est Autre ? Cassie ne peut plus faire confiance à personne, ne se fie qu’à son instinct. Elle a promis à son petit frère qu’elle viendrait le chercher alors elle continue. Il est son dernier espoir, sa dernière raison de rester envie, de se battre, de continuer. Si quelqu’un essaie de lui tirer dessus, c’est un ennemi. Et dans ce cas, il vaut mieux tirer la première.

A 16 ans, Cassie n’aurait jamais cru qu’elle se baladerait avec un flingue un jour. Qu’elle serait prête à tuer. Mais les règles ont changé, le monde n’est plus le même.

Le premier tome de la trilogie de Rick Yancey prend aux tripes. Pas une seule seconde de répit, tant au niveau de l’action que des émotions. Les émotions, justement, parlons-en. La mort, la douleur, la tristesse, la rage, … rien ne vous est offert, vous ne vous reposerez pas un seul  instant. Les émotions de Cassie vous frapperont de plein fouet, telle la vague destructrice d’un tsunami. Vous serez à deux doigts de couler à chaque page. Cette fois, c’est la fin, penserez-vous. Il ne peut pas y avoir plus de douleur, plus de haine, plus d’horreur. Et pourtant.

L’auteur choisi de multiplier les points de vue, ce qui ajoute au point de vue de la survivante celui des Autres et de leur plan machiavélique pour éradiquer la race humaine. A qui peut-on encore faire confiance ? Quel personnage rencontré est humain ? Lequel est un alien ? Comment cela pourrait-il se terminer, comment espérer une fin heureuse au coeur d’une telle horreur ? Tant de questions auxquelles vous souhaiterez trouvez urgemment les réponses.

J’arrive entre deux batailles : après ceux qui ont découvert la trilogie à la sortie du premier tome il y a deux ans et demi et avant ceux qui la liront dans l’ambiance de sortie du premier film. Peut-être avez-vous déjà entendu parler de cette trilogie d’une quelconque manière et avez-vous déjà dévoré les deux premiers tomes. Mais si ce n’est pas le cas, il est temps : lisez-la ! Lisez-la avant que la déferlante médiatique du marketing ne vous en dégoûte (oui parce que ça fini toujours un peu comme ça avec les Divergente et cie ;) )

Laissez un commentaire