Just One Day – Gayle Forman

Classé dans : Romans pour ados | 0

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour Xelou ne revienne nous servir une critique ! Elle nous parle aujourd’hui de Just One Day (Pour un jour avec toi, en vf.) de Gayle Forman.

justonedayAllyson est une jeune fille peu aventureuse et très conventionnelle. Sur l’insistance de ses parents, qu’elle ne veut pas décevoir, elle a accepté de passer son été en Europe, avec un teen-tour offert pour fêter son entrée à l’université. Mais même Mélanie, son amie d’enfance, renommée Mel pour l’occasion, n’arrive pas vraiment à la dérider. Sa vie est calme et tout tracée.

Stratford-upon-Avon, dernier soir, dernière pièce de théâtre. Shakespeare… Et si Shakespeare avait faux ? Et si « être ou ne pas être » n’était pas la question à se poser ? Sortant pour une fois de ses réserves, Allyson, au lieu de rester avec le groupe, se rend avec Mel dans le rue de la ville pour voir une pièce de quartier, plus attrayante (on se demande pourquoi…). C’est le début de la fin ; le lendemain, la colonie est terminée, les deux amies doivent passer quelques jours à Londres avant de prendre l’avion retour qui les ramènera à leurs petites vies, et à leurs études, aux USA.

C’est sans compter sur la rencontre de Willem, l’acteur de la pièce de la veille, dans le train. Leur complicité est bien présente et c’est sur un coup de tête qu’Allyson accepte de passer une journée complète avec lui à Paris. Un petit coup de folie avant de rentrer chez elle, un petit coup de frisson. Cela ne peut pas lui faire de mal. Elle a 18 ans après tout, et n’a jamais rien fait de sa vie.

Roman pour ados par excellence, c’est une histoire faite pour ceux qui se cherchent, qui doutent, et qui rêvent d’aventure. Allyson est un peu molle au début du livre, elle est très enfant gâtée, ne se pose pas de questions, les idées de ses parents sont les siennes. On a envie de la secouer, de lui dire de vivre, de prendre son envol. Mais nous n’aurons même pas besoin de passer à l’acte ; c’est elle qui va nous prendre par la main. Allyson va évoluer, grandir. Je me suis particulièrement attachée à elle, à sa force.

Gayle Forman est réellement une auteure que je porte dans mon cœur. Peut-être parce qu’elle est la première que j’aie lu totalement en anglais, sans avoir l’impression de ne pas comprendre la moitié de ce que je lisais. If I stay et Where she went, que j’ai lus l’été dernier, m’avaient vraiment embarquée, et avaient laissé sur moi leurs lots d’émotions et de larmes.

Celui-ci ne déroge pas à la règle, il est différent tout en étant dans la même veine, on reconnaît bien la patte, la manière d’écrire, toujours très juste. J’ai dévoré ce livre, heureuse de le découvrir, heureuse d’avancer dans l’histoire mais aussi le cœur brisé de me dire qu’il serait bientôt terminé…

Un vrai coup de cœur vous l’aurez compris.

Laissez un commentaire