Journal d’un enfant de lune – Chamblin & Nalin

Classé dans : BD et manga pour ados | 2

journaldunenfant

Morgane a seize ans. Elle vient d’emménager dans une nouvelle maison, dans une nouvelle ville, en compagnie de ses parents et de son petit frère. Elle est loin d’en être heureuse et préférerait qu’on lui fiche la paix mais elle doit malheureusement se soumettre à l’autorité parentale et occuper son petit frère pendant que leurs parents réalisent des travaux dans la maison.

En aménageant sa nouvelle chambre, elle découvre un carnet derrière son radiateur. Il s’agit du journal intime d’un certain Maxime de 17 ans, atteint d’une maladie appelée Xeroderma Pigmentosum, plus communément appelée “maladie des enfants de la lune”. Morgane découvre que les personnes atteintes de cette maladie doivent se protéger des rayons UVA qui peuvent leur brûler dangereusement la peau. Ils ne peuvent donc pas s’exposer au soleil, pas plus qu’à certains types de lumières électriques comme les néons. Ils sont condamnés à vivre en grande partie la nuit et à ne sortir que bien couverts dans leur combinaison.

Morgane est terriblement touchée par cette situation et par ce jeune homme qu’elle ne connaît pas mais qu’elle découvre à travers ses confidences. Elle est bien décidée à le retrouver …

 

Mon avis

J’ai beaucoup aimé cette bande dessinée qui parle d’une maladie dont on entend très peu souvent parler et toujours de manière très anecdotique “un enfant qui met une sorte de scaphandre pour sortir”. Je n’avais jamais réfléchi à tout ce que cette maladie pouvait impliquer dans la vie quotidienne et j’ai trouvé que c’était une très bonne idée de nous faire découvrir la maladie à travers un personnage extérieur à ce monde. Morgane est curieuse et peut s’enflammer très vite et se donner les moyens de ses ambitions. Elle décide qu’elle doit faire quelque chose de cette “découverte” et elle le fait – tout n’est pas concentré sur Maxime mais je m’en voudrais de trop en dire.

J’ai retrouvé avec plaisir Joris Chamblain que je suis en tant que scénariste de la série Les carnets de Cerise. Aurait-il un truc pour les jeunes filles curieuses qui adorent mener l’enquête ? Au dessin, j’ai découvert le trait de Anne-Lise Nalin et je pense bientôt lire Premières vendanges, autre bande dessinée qu’elle a illustrée.

Un extrait

journaldunenfant1journaldunenfant2

 

 

 

Merci aux éditions Kennes pour cette belle découverte

kennes-menu

2 Réponses

  1. Merci beaucoup Laura pour cette critique (la première pour “Journal d’un enfant de lune”) ! Je suis ravi que cet album vous ait plu ! :)

    Je me permets juste de rajouter un “petit” détail des plus importants, à savoir que cet album a été réalisé en partenariat avec l’Association “Enfants de la lune”, Association, à but non lucratif régie par la loi 1901 qui a été fondée en octobre 2000 par des parents d’enfants souffrant de xeroderma pigmentosum, maladie orpheline caractérisée par une hypersensibilité à la lumière du soleil entrainant de graves lésions de la peau, des troubles oculaires et un risque multiplié de contracter des cancers de la peau et des yeux (il n’existe aujourd’hui aucun traitement à cette maladie).

    Cette association rassemble la plupart des malades XP résidant en France. Actuellement, tout nouveau cas diagnostiqué est dirigé rapidement vers cette dernière.

    Les buts de cette Association sont les suivants :
    - Rompre l’isolement des familles et leur apporter soutiens moral et matériel, informations à travers des rassemblements et des sorties ludique et éducatives
    - Obtenir une prise en charge médicale et sociale
    - Améliorer la qualité de vie des malades en finançant les équipements de photoprotection
    - Financer la recherche

    Une partie des bénéfices de la vente de l’album “Journal d’un enfant de lune” sera reversée à l’Association.
    Il me semble important de le préciser.

Laissez un commentaire à Chamblain Joris

Cliquez ici pour annuler la réponse.