Joker – Benjamin Adam

Classé dans : BD et manga pour adultes | 0

S’il y a bien un genre d’ouvrages pour lequel je suis curieuse comme tout, c’est la bande dessinée. Tout m’intéresse, du dessin à l’histoire. Je suis prête à tout, à m’immerger dans un univers dont je ne connais rien, à tenter d’accrocher à un dessin que je trouve “moche”, tout tout tout pour une simple raison : si la BD est bien faite, si l’auteur est cohérent, alors son trait et ses choix graphiques répondent au texte et inversement. Dans le cas d’une collaboration entre un illustrateur et un auteur, c’est pareil s’il y a symbiose :)

Bref, ce laïus pour vous dire que je ne connaissais rien de Benjamin Adam ni de sa BD “Joker”. Si j’ai voulu la lire, c’est parce qu’elle faisait partie de la sélection du dernier festival d’Angoulême et, soyons honnêtes, parce que j’ai la chance d’avoir un chouette partenariat avec les éditions La Pastèque.

joker

Jed et Herb sont frères jumeaux, mariés à des soeurs jumelles. Ils travaillent tous les deux pour Batimax, la grande entreprise de construction de la région.
Jed a sept enfants, Herb en a huit, plutôt bruyant comme vie. Tous les dimanches, Jeb et Herb retrouvent leur cousin Hawk pour une partie de huit américain. Ils jouent à ce jeu depuis des années et, depuis des années, ont instauré une règle particulière : celui qui a le joker échange son jeu contre celui qu’il veut et, par le même pouvoir, échange sa vie avec ce dernier pour une semaine.

Hawk ne travaille pas chez Batimax ; il en est l’héritier. Lorsque Jeb et Herb échangent leur vie contre la sienne, ils profitent d’une semaine de vacances et du luxe de sa grande maison. Lorsque Hawk échange sa vie contre celle de Jeb ou Herb, il profite d’une semaine en famille, des enfants qui l’adorent.
C’est une vie un peu étrange mais elle convient à tout le monde et même le chef de Batimax s’est habitué de voir l’héritier devenir l’un de ses employés.

jokerune

Dans la région, Batimax a plein pouvoir, même sur la presse. Le seul journal local, la Dépêche du Nord, dépend de l’entreprise et ne peut donc pas se permettre de mettre le doigt sur les pratiques parfois douteuses du groupe – à commencer par la disparition des autres titres de presse.
Pour contrer tout cela, l’ophtalmo de la ville a l’idée de créer un titre indépendant, Diagno, aidé d’anciens journalistes. Ce qui donne des pages un peu différentes mais très agréables, comme celles-ci :
joker2

Comme souvent, j’ai envie de ne pas trop en dire pour ne pas vous enlever le plaisir de l’histoire. Sachez seulement qu’il sera question des secrets d’une grande famille (15 enfants, tout de même !), d’une cavale qui prend des airs de colonies de vacances, d’entreprise et d’héritier(s), d’argent (comme dans toutes les familles). Chaque planche est centrée sur un personnage, mais toujours avec un narrateur à la troisième personne (une seule histoire racontée par différents angles mais qui reste objective, donc). Joker est une BD très différente de ce que je lis habituellement mais elle a su me convaincre et m’arracher un coup de coeur alors même qu’aucun personnage n’a réussi à me toucher véritablement, si ce n’est Joker, … mais qui est-il ? Pour le savoir, il va falloir la lire ! :D

Un tout grand merci à Elisabeth des éditions La Pastèque pour cet envoi :)

lapasteque-menu

Laissez un commentaire