Je sais pas – Barbara Abel

Je sais pas – Barbara Abel

6 novembre 2016 3 Par Laura

Bonjour les lecteurs ! On se retrouve aujourd’hui avec Je sais pas, le titre qui a de quoi rendre fou libraires et bibliothécaires (« quel livre cherchez-vous ? » « Je sais pas »), nouveau roman de Barbara Abel.

jesaispas

Mon résumé

C’est une belle journée. Les élèves de l’école maternelle montent dans le bus en compagnie de leurs institutrices, du prof de sport et de la bibliothécaire en direction de la campagne. Après la découverte d’une ferme, tous s’installent à l’orée d’un bois pour pique-niquer et faire un concours de cabane. Le soir, lorsque tous rejoignent le bus, une élève manque : Emma, cinq ans. On se sépare, on part à sa recherche et c’est Mylène, son institutrice, qui la retrouve au fond d’un trou. La jeune institutrice parviendra à la faire sortir mais c’est elle qui se retrouvera désormais piégée. Ce n’est rien, elle compte sur Emma pour guider les secours.

Les heures passent et Emma ne revient pas. Emma a été retrouvée mais à toutes les questions que les sauveteurs, la police, ses parents lui posent, elle n’a qu’une seule réponse : Je sais pas.

Mon avis

Je vais tâcher de parler de ce roman sans trop en dire car, comme dans chaque roman de Barbara Abel, aucun personnage n’est totalement noir ou blanc. Tout est question de nuances, il ne faut faire confiance à personne et ne surtout pas croire en ouvrant ce roman que l’on sait comment il va se terminer !

Emma, cinq ans, a le visage d’un ange. On lui donnerait le bon dieu sans confession, quel petit amour ! Mais, très vite, elle énerve. « Je sais pas », « Je sais pas ». Elle sous le choc, certes. Elle a besoin de repos, de calme, certes. Elle n’a que cinq ans, certes. Mais après une bonne nuit de sommeil, ne pourrait-elle pas essayer de se souvenir d’un détail ? A-t-elle vu son institutrice dans le bois ? Où était-elle ? Que s’est-il passé ? Rien … « Je sais pas ».

On suit tour à tour Emma têtue qui semble ne vouloir rien dire, Mylène, seule au fond de son trou, la police qui mène l’enquête et Etienne, le père de Mylène, dont l’angoisse monte au fur et à mesure que les heures passent. Retrouver une adulte au milieu d’un bois, cela ne devrait pas être si difficile, tout de même ! On a bien réussi à retrouver une gamine, une gamine qui ne pipe mot, qui se refuse à aider la police, à aider un père un retrouver son enfant ! L’enquête pourrait aller plus vite, si seulement la police ne perdait pas de temps à fouiller le passer, à chercher des indices et des coupables là où il n’y en a pas.

Ce n’est pas la première fois que je vous parle de Barbara Abel et je peux déjà vous dire que ce ne sera pas la dernière ! J’ai découvert chez cet auteur un univers que j’aime particulièrement ; Barbara Abel part de situations banales auxquelles ont peut très facilement s’identifier et, petit à petit, distille le malaise jusqu’à ce que cela tourne très mal. Jusqu’où est-on prêt à aller pour retrouver son enfant, pour protéger sa famille ?

Il y a un style Barbara Abel, des personnages que l’on identifie facilement, un effet boule de neige qui écrase et renverse tout sur son passage. C’est glaçant … j’adore !