Fantoccio – Gilles Barraqué

Classé dans : Romans pour ados | 0

fantoccio Giuseppe, un marionnettiste italien en quête de gloire demande à une sorcière de donner vie à l’un de ses pantins de bois. Cela vous rappelle quelqu’un ?

Avec Fantoccio, Gilles Barraqué livre une réécriture du célèbre conte de Carlo Collodi, Pinocchio. Le pantin de Barraqué est plus grand ; il a presque la taille d’un homme et raisonne plus comme un adolescent que comme un petit garçon. Avide de connaissances, il apprend à lire et dévore tout ce qu’il trouve. Il ne veut pas se contenter de la vie que lui a offert Giuseppe, il veut être plus qu’un pantin que l’on fait semblant de manipuler devant une foule ébahie. Car si, sur scène, le marionnettiste fait semblant, dans les coulisses le maître se montre très autoritaire. Fantoccio n’est rien d’autre que sa créature, il doit lui obéir.

Fantoccio s’ennuie de la compagnie de son maître. Il veut parler avec d’autres personnes, en apprendre plus sur les gens, sur les relations que l’on peut entretenir. Avec les femmes, en particulier. Car au théâtre, lorsqu’il danse avec Livia, il ressent quelque chose … quelque chose qui ne devrait normalement pas affecter ce petit être de bois. Et la belle Livia n’est pas bête ; elle a bien compris que quelque chose ne tournait pas rond avec ce pantin. D’autant qu’elle jurerait l’avoir entendu murmurer un “pardon” lorsqu’il lui a marché sur le pied …

Le moins que l’on puisse dire, c’est que je n’ai pas du tout accroché à Fantoccio. Je ne l’ai pas trouvé adapté à son public cible, annoncé comme étant les 12-16 ans – je serais d’ailleurs curieuse d’avoir l’avis de lecteurs adolescents. L’écriture ne m’a pas charmée, j’ai trouvé l’auteur trop distant par rapport à son personnage principal. N’ayant jamais réussi à entrer dans le roman, je me suis ennuyée tout au long de ma lecture.

Laissez un commentaire