Coeur battant – Axl Cendres

Classé dans : Romans pour ados | 0

Mon dieu, une nouvelle chronique ici ! Ne vous y habituez pas trop, je ne sors de ma pause de nouvelle-deux-fois-maman que pour venir vous présenter le nouveau roman de Axl Cendres et j’y retourne presque aussitôt :)

 

coeurbattantAxel, 17 ans, a tenté de se suicider et se retrouve dans un hôpital psychiatrique, entouré d’autres suicidants, dont les raisons de tenter de mettre fin à leur vie sont aussi diverses que leur âge. Axel peut compter sur Victor pour lui présenter l’hôpital, ses différents services, activités et règles. Il tente de s’habituer comme il peut mais se tient à sa règle personnelle : ne pas s’attacher pour ne pas souffrir. Une règle qui pourrait bien voler en éclats lorsqu’il rencontre Alice, jeune suicidante elle aussi.

“Et merde, j’ai pensé. Parce que j’avais senti mon cœur battre. Ce foutu cœur que j’avais tout fait pour arrêter, il tapait vite et fort. Et j’ai compris ce que c’était : l’effet d’une réaction physiologique destinée à faire copuler deux individus d’une même espèce dans le but de se reproduire, ce truc que l’on appelle communément l’Amour. Je ne voulais pas de ça.”

La petite bande hétéroclite se côtoie au quotidien et se serre les coudes dans ce monde qui n’a plus rien à leur offrir. Entre suicidants, on ne se juge pas, on ouvre ses plaies et raconte ses peines.

Seuls eux peuvent encore décider de ce qu’ils veulent et ce qui les tentent bien, là, ce serait de s’enfuir pour s’offrir une dernière nuit tous ensemble, de la façon dont ils l’ont décidé. Commence alors un road trip au casting et rebondissements improbables …

 

Une fois de plus, Axl Cendres n’a pas eu peur d’aborder des sujets difficiles. Suicide, mort, souffrance psychique, se retrouvent dans Coeur battant. Ce n’est jamais trop lourd sans être non plus léger. Les différents personnages veillent les uns sur les autres avec une certaine bienveillance empreinte de cynisme. Comme dans Dysfonctionnelle, la maladie mentale et la psychiatrie sont totalement décomplexées – cela fait partie de la vie, c’est comme ça, il faut grandir et se construire avec et non pas en dépit de.

Ma mini réserve ? Je ne suis vraiment pas branchée road trip. J’ai l’impression que le thème des personnages tous différents réunis dans un même voyage a déjà été trop exploité pour encore arriver à me surprendre. Et puis, je dois bien avouer que je suis presque obligée de comparer Coeur battant à Dysfonctionnelle qui avait été un énorme coup de coeur et que j’ai recommandé à tours de bras, que ce soit dans mon cercle privé ou professionnel. Et je crois qu’il sera “malheureusement” difficilement détrôné.

 

Un grand merci aux éditions Sarbacane et à Lucie pour la découverte

exprim-menu

Laissez un commentaire