“Café givré” de Suzanne Selfors

Classé dans : Romans pour ados | 0
Café givré - Suzanne Selfors Flammarion, 2012 - Prix : 12,50€ISBN :978-2081244368
Café givré – Suzanne Selfors
Flammarion, 2012 – Prix : 12,50€
ISBN :978-2081244368

Un petit café givré, ça vous dirait ?

Je vous emmène aujourd’hui Chez Anna, au café de la grand-mère de Katrina, dans une petite ville américaine autrefois fondée par des immigrants norvégiens. Chez Anna, on ne renie pas la culture norvégienne, que du contraire ! On y déguste des tartines aux sardines à côté d’une photographie du couple royal norvégien, tout en sirotant un café bien fort qui n’a pas grand-chose d’américain. C’est que malgré la concurrence toute proche du Java Haven Café, de plus en plus populaire, Anna se refuse à moderniser ses traditions.
A 16 ans, Katrina ne devrait pas se soucier des problèmes d’argent de sa grand-mère, elle devrait plutôt se chercher une robe et un cavalier pour les fêtes d’hiver et profiter de ses amis. Mais le café de sa grand-mère, c’est toute sa vie. Sa grand-mère l’a élevée, elle a grandi dans ce café, y a servi tous les jours les clients autrefois nombreux. Alors si ça va mal pour Anna, ça ne pourrait pas aller mieux pour elle !

Un matin, Katrina découvre un jeune homme endormi dans leur cour. Elle n’ose pas trop s’approcher de ce vagabond mais dépose tout de même un café près de lui ; il fait si froid dehors ! Surprise, le voilà le lendemain au lycée où il clame devant tout le monde qu’il est là pour récompenser une bonne action de Katrina… la honte !

[...] Existe-t-il un cas, un seul, où ce soit supportable que tout le lycée se tourne vers vous pour vous regarder fixement ? Si vous venez de marquer un but, oui. Si vous êtes arrivé premier et que vous avez battu le record de nage libre, oui. Si un type bizarre affublé d’une jupe vous montre du doigt en plein milieu d’une réunion générale : non ! [...]

Il ne la lâche d’ailleurs plus d’une semelle, cherchant à connaître son souhait le plus cher. Mais elle n’en sait rien elle, elle ne veut rien ! Qu’il est louche en plus, celui-là ! Son amie Elisabeth semble convaincue que ses dires ne sont pas des élucubrations et la serveuse de sa grand-mère pense qu’il s’agirait d’un ange. Un ange ? N’importe quoi ! Enfin … ça n’existe pas les anges, si ?

Voilà un roman bien sympathique qui change des grandes tendances dans la littérature pour ados. Ici, pas de dystopie, pas de vampire, pas d’ados dépressifs, … “juste” un ange. Mais quel ange ! S’il ne cherchait à réaliser un vœu à tout prix, Malcolm serait presque normal.
Café givré est un petit roman d’hiver bien sympathique. D’hiver oui, car vous apprécierez encore plus votre lecture avec un bon plaid et un café … ou un thé !. Tout en n’ayant pas un point de départ très original, Susan Selfors arrive à surprendre son lecteur, à lui faire croire qu’il a compris ce qu’il allait se passer pour ensuite renverser la tendance. Une agréable lecture de saison ! :)

Cette chronique est reprise de mon ancien blog « Ça sera comment, dis ? »

Laissez un commentaire