Avant que tout se brise – Megan E. Abbott

Classé dans : Romans pour adultes | 0

Bonsoir les lecteurs ! On se retrouve aujourd’hui avec un nouveau roman que j’ai lu en tant que jurée pour le Grand Prix des Lectrices de Elle.

avantquetoutsebriseAvant que tout se brise est un roman policier sans flics, sans juge d’instruction, sans médecin légiste. Un jeune homme est mort, percuté par une voiture. Ce jeune homme donnait un coup de main dans un club de gymnastique local et était connu de tous : les petites gymnastes en herbes, leurs mamans dont les yeux s’attardaient parfois un peu trop sur lui et l’entraîneur, qui n’était autre que l’oncle de sa petite amie. Sa mort va perturber l’équilibre et la routine d’entraînement qui devrait pourtant être plus huilée que jamais, à quelques semaines seulement de la grande compétition des Elites.

Devon est l’une des gymnastes. Son rêve aurait pu s’écrouler il y a deux ans mais grâce à la fosse de réception construite depuis dans le gymnase, son entraînement a repris de plus belle. Elle se donne à fond, corps et âme, donne toute sa vie et toute sa hargne pour atteindre son objectif, son rêve. Il n’est pas question que quoi que ce soit l’en détourne, pas question de laisser les sentiments prendre le dessus.

Megan E. Abbott livre un roman psychologique qui se veut grand mais n’a malheureusement pas réussi à me convaincre. Si, dans un premier temps, la lenteur du récit aide à instaurer une certaine tension, passée la première moitié du roman, elle devient vite insupportable. La tension devient trop forte, notre imagination part dans tous les sens, on imagine un dénouement horrible, et on se retrouve avec un final bien moins spectaculaire que ce que l’on avait pensé.

Alors que l’univers de la gymnastique m’intriguait beaucoup, c’est finalement la psychologie familiale que je retiendrai. Quel est le juste milieu lorsque l’on veut soutenir son enfant et l’aider à atteindre son objectif sans pour autant le priver de sa vie de jeune ? Jusqu’où faut-il s’isoler pour toucher le rêve du doigt ? Jusqu’où les vieilles rancœurs pourront-elles nous ronger ? L’incursion dans la tête des différents membres de la famille est ce qu’il y a de plus réussi dans Avant que tout se brise, même si j’aurais aimé que l’auteur se place plus dans l’action que comme spectateur passif.

Laissez un commentaire