Cet été-làJillian Tamaki & Mariko TamakiRue de Sèvres, 2014 - Prix : 20€ISBN : 978-2-36981-088-9
Cet été-là
Jillian Tamaki & Mariko Tamaki
Rue de Sèvres, 2014 – Prix : 20€
ISBN : 978-2-36981-088-9

Comme chaque été, Rose passe l’été avec ses parents au bord du lac Awago. Chaque année, le rituel est le même, les valises sont à peine déchargées que Rose file déjà sur son vélo en direction du bungalow loué par la mère de Windy. Windy a onze ans et demi, Rose treize et elles sont amies de vacances depuis leur cinq ans. Elles se racontent leur année scolaire, les dernières nouvelles, passent des heures au bord ou dans le lac et se rendent chaque jour dans l’unique petite boutique du coin où elles louent des films. Cette année, les dessins animés ont fait place aux films d’horreur, d’abord un peu par hasard, ensuite pour prouver aux jeunes qui travaillent là qu’elles aussi, elles sont grandes.

Rose et Windy jouent aux grandes, espionnent les petits drames du quotidien des ados du coin, rêvent de l’avenir, se chamaillent avec leurs parents. C’est surtout chez Rose que quelque chose ne va pas. Depuis quelques mois, sa mère n’est plus la même. Elle est terne, renfermée, refuse de profiter des vacances. Rose sait que ses parents ont essayé d’avoir un nouvel enfant l’année dernière et que cela n’a pas marché. Elle reproche à sa mère de rester focalisée là-dessus quand son père semble être passé à autre chose. Rose a l’impression que sa mère voudrait plus, qu’elle ne lui suffit pas alors que son père, lui, est très heureux avec une seule fille.

C’est l’été, tout tourne au ralenti, on se partage entre soleil et pluie, entre le lac et les dvd. On se raconte des bêtises entre filles mais l’on se tait devant les parents parce que l’époque où l’on se disait tout, l’époque où il n’y avait pas de secret est révolue. Les filles grandissent doucement, Windy est encore une enfant, Rose pas vraiment une adolescente, mais c’est indéniable, elles grandissent.

Cet été-là aborde le sujet universel du passage vers l’adolescence, du point de vue des deux filles mais également avec un coup d’œil jeté de temps à autres par leurs parents. Le rythme est lent, les deux cousines Tamaki, Mariko au scénario et Jillian au dessin, ne réinventent pas le genre mais l’utilisent au mieux pour nous offrir un très beau roman graphique sur cet âge si particulier.

cet été-là2