Amelia – Kimberly McCreight

Classé dans : Romans pour adultes | 11

Pendant ma grossesse, j’aurai lu beaucoup. Au point, parfois, de ne plus trop savoir quoi lire et de me tourner vers les best-sellers du moment. La fille du train, par exemple, et Amelia aussi. Amelia, je l’ai vue partout sur les blogs, en tête de gondole des magasins, et comme tout le monde semblait s’accorder sur le fait qu’il s’agissait d’un véritable page-turner, j’ai craqué :)

amelia
Amelia a quinze ans et vit avec sa mère, Kate, à New York. Il n’y a jamais eu qu’elles deux, Amelia n’ayant jamais connu son père. Une belle équipe, mère et fille, qui entretiennent une bonne relation et n’ont pas de secrets l’une pour l’autre.

Et voilà qu’un jour, Amelia se suicide en se jetant du toit de son école privée de l’Upper East Side.

Le monde de Kate s’écroule. Sa fille est morte. Sa petite fille chérie s’est suicidée et elle n’a rien vu venir. Elle la croyait heureuse, pensait qu’elle lui racontait tout. C’est vrai que le travail d’avocate de Kate lui prend beaucoup de temps mais elle se rassurait en voyant sa fille épanouie ; elle pensait vraiment qu’elle gérait parfaitement l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle.

Kate est anéantie. Elle ne comprend pas comment elle a pu passer à côté du mal-être de sa fille et s’en veut beaucoup. Impossible de faire son deuil – comment pourrait-elle ?
Et puis voilà qu’un jour, elle reçoit un sms mystérieux : Amelia n’a pas sauté.

Il n’en fallait pas plus pour que Kate relance l’enquête. Amelia n’a pas sauté. Non, bien sûr que non, elle n’a pas sauté ! Elle a bien tenté de l’accepter mais maintenant elle en est sûre, elle le sait, jamais sa fille ne se serait suicidée. Kate commence alors à remuer la vie privée de sa fille. Elle ouvre son téléphone, son ordinateur, contacte la police pour avoir accès au dossier. Elle découvre alors que l’inspecteur à qui elle avait eu affaire ne travaille plus pour la police. Le nouveau lui est bien plus sympathique et semble bien décider à l’aider. A eux deux, ils vont découvrir une réalité que Kate était bien loin d’imaginer. Le monde des ados est décidément bien loin d’être rose …


Après ma lecture d’Amelia, je n’ai qu’une chose à dire : merci mon dieu, j’ai encore quelques années devant moi avant d’être maman d’un ado ! Nos parents avaient déjà bien du mal lorsqu’ils essayaient de nous soutirer des infos sur notre vie privée mais avec un smartphone, les réseaux sociaux, l’ordinateur portable dans la chambre, … c’est tout simplement mission impossible. Et ils ne sont pas toujours sages, ces petits-là, nom d’une cacahuète ! (oui j’ai 25 ans mais je parle comme une vieille mamy … parce qu’après ce roman, je me sens vraiment comme une mamy, totalement déconnectée de la vie des “jeunes”).

Donc, Amelia m’a bien fait flipper. Mais encore ?

C’est une très bonne lecture. Y a deux-trois trucs qu’on voit arriver mais cela reste un roman auquel on devient très vite accro et qui contient assez de rebondissements pour qu’on ne le lâche pas. Un roman à lire, à faire lire, … et qui ouvrira sans aucun doute la discussion si vous avez un ado chez vous. De mon côté, je vais m’assurer que bébé lecteur n’ai pas accès à internet avant ses 21 ans (aaah douce utopie ! :D )

11 Réponses

  1. Je ne m’étais pas encore laissé tenter par ce best seller, mais ta chronique me donne très envie !

  2. J’en prend bonne note!

  3. Je dois le lire aussi, j’avais peur de ce décalage générationnel (je suis un peu plus vieille que toi, hum) mais apparemment ça passe bien ! Il vient de remonter quelques échelons dans ma Pal ;)

  4. Hahahaha, bonne chance pour l’éloignement d’Internet jusqu’à 21 ans ! ;)

    Je me suis également sentie complètement déconnectée ! Pourtant, on en est pas si loin (comment ça, je cherche à me rassurer sur mon âge ?!^^)

    • Non mais c’est horrible, j’ai l’impression d’être une vieille croulante à la masse !
      Tu crois que je peux l’élever dans une pièce fermée sans qu’il ai même conscience de l’existence d’Internet ? :D

  5. Merci de confirmer ce que pense toute la blogosphère. Il est déjà sur ma liste mais je n’ai pas eu le temps de le lire.

  6. Alors alors! Sur tes conseils, je me suis directement téléchargé ce petit bouquin (que je n’avais vu passer nul part, maintenant que je suis rentrée, je crois que je vais devoir aller faire une mise à niveau dans une bonne librairie)… J’ai vraiment eu du mal avec le début, j’ai trouvé ça très américain dans le sens “puritain” du terme avec la copine “pute” et l’autre tout parfaite… Bon, après c’est allé mieux, forcément et je l’ai lu en une journée tellement j’avais envie de savoir la fin. Je suis à fond sur internet mais je me suis sentie en fait pas mal déconnectée aussi après tout ça ^^ je me demande vraiment ce que ça va donner pour les générations futures…

    Bon, au final, j’avais dit que je n’aimais pas mais je n’ai pas trouvé ça si mal que ça, c’est bien ficelé :-)

Laissez un commentaire