“Agatha : la vraie vie d’Agatha Christie” en BD

Classé dans : BD et manga pour adultes | 6
agatha
Agatha : la vraie vie d’Agatha Christie
Martinetti, Lebeau, Franc
Marabulles, 2014 – Prix : 17,90€
ISBN : 978-2-501-08161-0

La mode est aux biographies, au cinéma comme en bande dessinée. Je suis toujours curieuse du genre, curieuse de connaître ce qu’il se cache derrière la façade des grandes personnalités. J’aime beaucoup les écrits d’Agatha Christie, bien qu’il me reste encore beaucoup de ses romans à lire, mais ne connais que très peu d’éléments de sa vie privée. C’est pourquoi j’étais bien curieuse d’en savoir plus à travers Agatha : la vraie vie d’Agatha Christie, bande dessinée dont le texte a été écrit par Anne Martinetti, éditrice et Guillaume Lebeau, spécialiste de littérature criminelle.

La bande dessinée s’ouvre sur la mise en scène créée par Agatha Christie pour faire croire à sa disparition. En 1926, alors que sa mère vient de décéder et qu’elle apprend que son mari la trompe, Agatha abandonne sa voiture, prend le train et va se cacher dans un hôtel – allant jusqu’à donner comme nom celui de la maîtresse de son mari ! Lorsqu’on la retrouvera, elle prétendra n’avoir aucun souvenir de ce qui lui est arrivé.

Agatha est la petite dernière d’une famille de trois enfants. Son père meurt alors qu’elle n’a que 11 ans lorsque son père, dont elle était très proche, décède. Elle entretient également une très bonne relation avec sa mère avec qui elle voyage beaucoup et qui est également celle qui l’encourage à écrire… mais pas à courtiser car elle n’a pas les moyens de la marier !
Agatha rencontre le lieutenant Archibald Christie en 1912. La guerre pressera le lieutenant à se marier qui demandera Agatha en mariage le 23 décembre 1914 et l’épousera le lendemain dans la plus stricte intimité. Rosalind, leur fille unique, naîtra en 1919.

L’originalité du récit est de faire discuter Agatha avec ses personnages. Hercule Poirot, le détective belge, est très souvent présent dans ses pensées et a pour don de l’agacer, mettant le doigt sur ses travers. Comme son titre l’indique, c’est de la « vraie vie » d’Agatha Christie, de sa vie personnelle, dont il est question dans cette bande dessinée. Son mariage, sa fille, ses voyages dont elle tire son inspiration pour ses romans. J’aurais aimé la découvrir un peu plus dans son métier d’écrivain mais c’est bien là mon seul bémol. Cette bande dessinée m’a beaucoup plu, les textes sont très complets, très fourni et la lecture est rendue très agréable par la ligne claire de Alexandre Franc.

agatha1

6 Réponses

  1. Je ne suis pas très BD, malheureusement, mais un biopic dessiné de “la Reine du Crime”, voilà qui est intéressant ! Je partage ton article sur mes pages FB et Twitter, n’hésite pas à m’y suivre !

  2. Bon ben, encore une qui va finir sur mes étagères =)

Laissez un commentaire